publicité

Grippe : la campagne de vaccination débute

La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière en Nouvelle-Calédonie commence désormais en fonction du calendrier vaccinal de l’hémisphère sud. Elle a débuté le 9 mai. La direction des Affaires sanitaires et sociales (DASS), présente la pertinence de ce nouveau calendrier.

© NC1ere
© NC1ere
  • Par Viviane Béhar-Baudrier
  • Publié le
L’OMS produit deux fois par an des recommandations concernant la composition des vaccins, en fonction des souches qui circulent dans chaque hémisphère. Le vaccin de l’hémisphère nord est donc disponible en novembre et celui de l’hémisphère sud en mai. Jusqu’en 2014-2015, la campagne de vaccination contre la grippe se déroulait en novembre, avec le vaccin recommandé pour l’hémisphère nord.
 

Comme en Australie

Suite à la réalisation d’une étude en 2015, qui a comparé les périodes de pics épidémiques (principalement de juillet à septembre) et les souches circulantes en Nouvelle-Calédonie entre 2001 à 2014, il a été décidé d’utiliser le vaccin recommandé pour l’hémisphère sud et ce, à partir du mois de mai, à l’instar de la Réunion ou de l’Australie.
 

Une année de transition

2016 a constitué une année de transition, avec un décalage de la campagne à fin janvier 2016 avec un vaccin de l’hémisphère nord. 2017 est donc la première année de campagne de vaccination en mai, avec utilisation du vaccin de l’hémisphère sud. La grippe saisonnière et les symptômes associés La grippe saisonnière se caractérise par une altération importante de l’état général. Les symptômes de la grippe surgissent brutalement et perdurent entre trois et sept jours : toux, fièvre importante (jusqu’à 40° C), sensation d’abattement, douleurs musculaires, maux de tête, de gorge, nez congestionné...
 

Atténuer les symptômes

Dans la très grande majorité des cas, la grippe guérit spontanément en quelques jours. Cependant, pour les personnes fragiles et en fonction de la souche virale en cause, la grippe peut être grave et nécessiter du repos avec arrêt de travail, voire même une hospitalisation. Les traitements prescrits contre la grippe ne visent pas à guérir mais à atténuer les symptômes et soulager la personne : antidouleurs, lutte contre la fièvre, sirop antitussif...
 

L’aspirine est déconseillée

 Attention, la prise d’aspirine est déconseillée car elle peut être dangereuse en cas de dengue, d’autant que cette maladie peut présenter les mêmes symptômes que la grippe dans sa phase initiale. Il est également conseillé de bien se reposer et de s’hydrater, de se laver les mains régulièrement et d’utiliser des mouchoirs jetables.
Pour les personnes à risque se rendant dans l’hémisphère nord entre novembre et février, il est recommandé de se faire vacciner 15 jours avant le départ avec le vaccin de l’hémisphère nord.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play