publicité

Incendie de Cellocal et Sofaplast: 3 mineurs en garde à vue

3 mineurs de 15, 16 et 17 ans ont été placés en garde à vue ce lundi matin. Ils sont suspectés d’avoir participé à l’incendie criminel des entreprises Cellocal et Sofaplast le 12 mars dernier.

Incendie de la société Cellocal, à Nouméa, le 12 mars 2017 © NC1ère (GLB)
© NC1ère (GLB) Incendie de la société Cellocal, à Nouméa, le 12 mars 2017
  • Sheïma Riahi
  • Publié le , mis à jour le
La piste criminelle se dessine en ce qui concerne l'incendie de Cellocal et Sofaplast au 5ème km à Nouméa. Dans le cadre de l'affaire actuellement traitée par la Sureté urbaine de la Direction de la Sécurité Publique, 3 mineurs de 15, 16 et 17 ans ont été placés en garde à vue ce lundi matin à l'issue de leur interpellation à leur domicile. Ces trois jeunes sont suspectés d'avoir participé à l'incendie criminel de Cellocal et Sofaplast survenu le 12 mars dernier. Leur garde à vue pourrait être prolongée en fonction des investigations…

Dans la nuit du 12 mars dernier, l'incendie avait ravagé les 5 200 m² de dock dans lequel se trouvait une centaine de tonnes de ouate de cellulose. Une matière hautement inflammable qui fait de ce site, un lieu classé à risque pour l’environnement. Il avait fallu près de 10 heures aux soldats du feu pour circonscrire l’incendie de l’entreprise Cellocal. Le préjudice est estimé à au moins 2 milliards de francs. 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play