publicité

Incendie de Cellocal et Sofaplast: la piste criminelle privilégiée

Après la destruction par incendie du dock de Cellocal et Sofaplast dimanche, la piste criminelle est privilégiée. Le feu serait parti de conteneurs à poubelles à l’extérieur du bâtiment. Des images de caméras de vidéosurveillance de la ville seraient en cours d’exploitation.

Le feu serait parti de conteneurs à poubelles à l’extérieur du bâtiment. © NC 1ERE
© NC 1ERE Le feu serait parti de conteneurs à poubelles à l’extérieur du bâtiment.
  • Caroline Moureaux (SR)
  • Publié le , mis à jour le
La piste criminelle est privilégiée pour l’incendie qui a ravagé l’entreprise Cellocal et Sofaplast dans la nuit de dimanche à lundi, au 4ème km à Nouméa. Selon la police Nationale, le feu serait parti de conteneurs à poubelles à l’extérieur du bâtiment. Des images de caméras de vidéosurveillance de la ville seraient en cours d’exploitation.

De lourdes conséquences économiques

D’après les premières estimations, le préjudice pour le groupe Lafleur, propriétaire des deux sociétés, dépasserait le milliard de francs. Le gouvernement a annoncé lundi soir qu’il pourrait accorder une dérogation d’importation pour les produits concernés. Les employés eux devraient être replacés dans d’autres sociétés du groupe en attendant la reconstruction.

L’incendie sous contrôle

Le feu est maîtrisé, tout risque de propagation est désormais écarté. Les pompiers vont toutefois effecteur des rondes régulières pour surveiller les quelques foyers qui couvent encore.  

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play