publicité

Le Kea Trader toujours échoué mais brisé

Quatre mois après son échouement au large de Maré, le porte-conteneurs Kea Trader git désormais en deux parties sur le récif Durand. Les personnes qui se trouvaient à bord ont été ramenées sur la Grande terre de la Nouvelle-Calédonie.

La coque du Kea Trader s'est fissurée et brisée. © FANC
© FANC La coque du Kea Trader s'est fissurée et brisée.
  • Par Françoise Tromeur
  • Publié le , mis à jour le
Le porte-conteneurs échoué depuis le 12 juillet sur le récif Durand s'est brisé en deux parties. Une cassure constatée le dimanche 12 novembre, mais «pressentie» par les autorités, comme a expliqué le capitaine de vaisseau Amaury Bulllier à Brigitte Whaap et Sylvie Hmeun. Ecoutez-le faire le point sur la situation après ce nouvel épisode dans la bien courte histoire du Kea Trader.
«On avait mis en place un plan d'évacuation»

A cause de la météo

« Des conditions météorologiques particulièrement difficiles ce week-end ont dégradé l’état du Kea Trader, alors que les équipes à bord continuaient à préparer son renflouement», relate un communiqué signé du haussaire Thierry Lataste.

Coque affaiblie par la houle​

«L’impact continu des mouvements de houle a fortement affaibli la coque, qui a commencé à se fissurer. La société de sauvetage Ardent a alors demandé au MRCC l’évacuation d’urgence des neuf personnes encore présentes à bord.» Elles ont été récupérées par un hélicoptère Bell affrété par Ardent et déjà sur zone, puis transportées jusqu’à l'aérodrome de Magenta.

«Des traces ponctuelles de pollution»

Les remorqueurs Posh Commander et Pacific Titan seraient présents aux alentours du récif Durand, et assureraient une surveillance de la situation. Equipés de moyens antipollution et parés à intervenir si besoin, ils ont constaté que le Kea Trader était maintenant «coupé en deux parties», poursuit le communiqué.

Une centaine de conteneurs à bord

Lequel signale: «En dépit de la phase de pompage et d’évacuation du fuel lourd […], des quantités résiduelles d’hydrocarbures sont restées à bord, et des traces ponctuelles de pollution ont été constatées sur place, ainsi que la présence de débris et de deux conteneurs tombés à l’eau suite aux mouvements du navire. 102 conteneurs restent également présents dans les cales.» 

Plan Orsec maintenu

Le Gardian de la Marine nationale a effectué ce matin un survol du site, «afin de constater les évolutions sur zone et les traces d’une éventuelle pollution». Le plan Orsec en cours depuis l'échouement est maintenu.

Retour sur un véritable feuilleton

Le navire, long de 184 mètres et immatriculé à Malte, s'était encastré pour une raison encore inexpliquée sur le récif Durand, à 50 nautiques au sud-est de Maré, à pleine vitesse. Rappel de ce feuilleton déjà long de quatre mois avec Antoine Letenneur.
ENCADRE RAPPEL CHRONOLOGIQUE KEA TRADER


Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play