publicité

Le mouvement de grève dans les pharmacies est «suspendu»

La grève devait débuter lundi et se terminer le 3 septembre. Les 63 membres du syndicat des pharmaciens protestaient contre la prolongation du gel des prix des médicaments, prévu en Nouvelle-Calédonie jusqu’au 31 décembre. Le mouvement de contestation est finalement «suspendu».

© SPM 1ère
© SPM 1ère
  • Alix Madec avec F.T.
  • Publié le
L’information est tombée de façon laconique : la grève des pharmacies n'aura pas lieu. En tout cas pas la fermeture générale qui devait entrer en vigueur à partir de lundi et durer, si besoin, jusqu'au 3 septembre. Le syndicat des pharmaciens de Nouvelle-Calédonie a fait savoir aujourd'hui, en fin de journée, que le mouvement annoncé depuis plusieurs jours était «suspendu». Sans que l'on sache pour l'instant en quoi la situation a connu une évolution soudaine.
 

Juste après un communiqué du gouvernement

La nouvelle est ainsi arrivée peu de temps après un communiqué du gouvernement qui signalait plusieurs mesures prises pour assurer l'approvisionnement en médicaments malgré cette grève générale. Il annonçait que les pharmacies mutualistes et les pharmacies internes aux hôpitaux resteraient ouvertes pour les personnes munies d'une ordonnance.
 

Prix des médicaments

Si le syndicat des pharmaciens avait annoncé une grève de plus de trois semaines, c'est qu'il entendait dénoncer la loi sur le calcul du prix des médicaments, votée en mars par le Congrès. Elle devait poser un cadre autour des montants, mais n’a pas été mise en application. «Ce que l’on veut c’est l’application de cette loi», déclarait, hier encore, Antoine Rambaud, président du syndicat. Pour l’heure, on ne sait rien d'un quelconque accord trouvé entre les deux parties.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play