publicité
Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Nouveau gouvernement : réactions en Calédonie

  • Rédactions de NC 1ère
  • Publié le , mis à jour le

Les politiques de Nouvelle-Calédonie réagissent au gouvernement. Le député Gomès l'estime «de transition». Roch Wamytan, chef de groupe au Congrès, s'«interroge». Le sénateur Frogier y voit «une équipe de campagne électorale». Le Palika Charles Washetine «attend les actes». [MISE A JOUR]

© DR
© DR

L'heure est aux réactions, alors que le nouveau gouvernement français a été révélé le mercredi 17 mai, cette nuit pour la Calédonie. 

Gomès : «wait and see»

Le député Philippe Gomès attend de voir. «C’est un gouvernement de transition, remarque le leader de Calédonie Ensemble. On saura après les élections législatives quelle est la majorité qui existe effectivement à l’Assemblée nationale et c’est de cette majorité que le gouvernement sera issu. Donc, wait and see.» « En ce qui concerne Annick Girardin […], c’est une femme énergique, poursuit Philippe Gomès, engagée, connaissant parfaitement ses dossier […]. Avec elle, la Nouvelle-Calédonie aura quelqu’un de grande qualité comme interlocuteur.» Ecoutez l'intervention entière diffusée au journal radio de NC 1ère. 

 

Wamytan : «nous ferons avec»

Roch Wamytan se dit plus réservé. «C’est une nomination qui m’interroge, réagit l'élu UC-FLNKS et Nationalistes au Congrès. Est-ce que cette dame originaire de Métropole et engagée politiquement dans un territoire d’outre-mer va être capable d’accompagner la Nouvelle-Calédonie dans le cadre de ce processus d’émancipation et de décolonisation, et dans le cadre de la préparation et la consultation référendaire de 2018 ? Je m'interroge. Je me dis que nous avons maintenant nos interlocuteurs […], nous ferons avec […].» Ecoutez-le plus longuement.

 

Frogier : «tout ça n’est pas sérieux»  

Pierre Frogier ne mâche pas ses mots. «Je pense qu’il ne s’agit pas du gouvernement de la France, lance le sénateur et patron du Rassemblement. Il s’agit d’une équipe de campagne électorale pour essayer de donner à Emmanuel Macron une majorité à l’Assemblée nationale. [...] Et puis s’agissant de Mme Girardin, après avoir eu un ministre des Antilles, le dernier de La Réunion, il fallait bien choisir quelqu’un de Saint-Pierre-et-Miquelon pour faire plaisir à tout le monde ! Tout ça n’est pas sérieux.» Ecoutez toute sa déclaration.

 

Washetine : «une feuille de route au lendemain des législatives»

Quant au Palika, il laisse à la nouvelle ministre des Outre-mer le temps de prendre ses nouvelles fonctions. «On souhaite qu’elle fasse [de la Nouvelle-Calédonie] une priorité du gouvernement actuel, d’autant qu’on est contraint par le temps, par rapport à la sortie de l’accord, formule le porte-parole du parti indépendantiste, Charles Washetine. Ceci étant dit, on attend les actes, parce que nous ne connaissons pas forcément la personne. On souhaite qu’au lendemain des législatives il y ait une feuille de route qui soit tracée pour que la consultation prévue par l’accord de Nouméa se fasse dans les meilleures conditions possibles» Une intervention à retrouver ci-dessous. 


Partagez :

  • Quelle place pour les Outre-mer dans le prochain gouvernement ?

    politique

    En attendant l'annonce de la nomination du nouveau gouvernement du Premier ministre Edouard Philippe, le premier de l'ère Macron, les hypothèses vont bon train et les noms des potentiels ministres ultramarins circulent.
    Publié le mardi 16 Mai 2017 à 09:18
  • Le Congrès des jeunes a changé de visages

    politique

    Ils ont élu une présidente et choisi les travaux à mener. Ce samedi 13 mai, 56 nouveaux conseillers, élèves de seconde ou de première, ont lancé dans l'hémicycle du boulevard Vauban le Congrès des jeunes de Nouvelle-Calédonie, deuxième du nom. Une seconde mandature qui va durer deux ans.

    Mis à jour le dimanche 14 Mai 2017 à 12:13
  • Après 2018 : un rapport et beaucoup d'inquiétude

    politique

    Les élus qui intègreront l’Assemblée nationale après les législatives y trouveront une certaine photographie du dossier calédonien. Une vision transmise par la mission parlementaire d’information sur l’avenir institutionnel, dont le rapport a été rendu public. Extraits des conclusions.

    Mis à jour le samedi 06 Mai 2017 à 16:57

les + lus

les + partagés

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play