publicité

La Nouvelle-Calédonie en proie à une sécheresse précoce

C’est le dur constat qui est fait depuis quelques temps déjà. On enregistre depuis le début de l’année des niveaux de précipitations particulièrement bas, et la situation empire.

© NC 1ère
© NC 1ère
  • Caroline Moureaux
  • Publié le
Les précipitations sont en effet inférieures à la normale au 1er semestre 2017. Mais c’est vraiment à partir de juin que les déficits sont devenus inquiétants. Une situation qui s’est accentuée en juillet et en août, notamment sur les Loyauté et dans le quart nord ouest de la Grande Terre où des records ont été enregistrés. Ecoutez Alexandre Peltier, responsable de la division Climat à Météo France NC
Comment expliquer cette sécheresse ?
Tout d’abord, un temps particulièrement clément, notamment du fait de hautes pressions enregistrées en Australie, les plus hautes depuis 1900. Et puis les perturbations qui nous viennent généralement en cette saison de la mer de Tasman sont cette année passées plutôt vers l’Antarctique.
Alors, à quoi s’attendre pour les mois à venir ?
On va rentrer dans la période dite sèche, en septembre, octobre et novembre. Une saison marquée par des facteurs aggravants pour la sécheresse.
Ajouter en prime une situation neutre dans le phénomène El Nino qui va perdurer cet été, pas de pluies de la Nina espérées, il faut donc s’attendre à une sécheresse qui dure. Le niveau des cours d’eau est lui aussi exceptionnellement bas. Mauvaise nouvelle donc pour les agriculteurs et les éleveurs, et sur le front des incendies, pour les mois à venir.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play