publicité

Un plan d'aide pour les agriculteurs sinistrés.

Hier, le gouvernement a voté des mesures pour accélerer l'indémnisation des agriculteurs sinistrés. Des aides exceptionnelles comme un acompte de 25% sur l'indémnité d'assurance, et la garantie du maintien des emplois menacés. 

L'exploitation de Jean-Christophe Niautou, agriculteur à Farino © NC1ère
© NC1ère L'exploitation de Jean-Christophe Niautou, agriculteur à Farino
  • Par Otolose Tamanogi
  • Publié le , mis à jour le

Cook: 250 millions de dégâts 

Cook n'a pas épargné le monde agricole. Pour l'instant, les dégâts sont évalués à 250 millions de francs CFP, mais risquent d'être revus à la hausse dans les prochains mois, l'inventaire n'étant pas terminé. Du côté d'Enercal, on compte déjà plus de 225 kilomètres de réseaux à reconstruire, alors qu'en temps normal le fournisseur n'en construit que 70km neuf chaque année. Des travaux qui, selon les premières estimations, se chiffreraient à plus de 200 millions de francs. 

Des aides exceptionnelles déployées pour les agriculteurs

Le gouvernement a décidé de débloquer des fonds pour venir en aide aux communes, et particulièrement aux agriculteurs fortement touchés par Cook la semaine dernière. Au total, ce sont 115millions qui seront distribués dans l'ensemble du Territoire. Ce budget exceptionnel servira principalement à la reconstruction des infrastructures détruites par le cyclone, et au relancement des cycles de productions des agriculteurs, touchés par Cook.  Ces derniers ont jusqu'au 21 avril pour se faire connaître, et ainsi bénéficier d'un acompte de 25% du capital souscrit auprès de la CAMA (Caisse d'Assurances Mutuelles Agricoles.) Ceux n'ayant pas souscrit d'assurance seront quand même pris en compte par l'Apican, qui s'est engagée à les dédommager de 50% de ce dont ils auraient bénéficié s'ils étaient assurés la CAMA.


Ecouter l'interview de Philippe Germain, Président du gouvernement.

ITW Philippe Germain


 

De nombreuses demandes


110 dossiers de demande d'aide sont dores et déjà déposés à la CAMA et à l'Apican. Les deux organismes seront en charge de recenser les sinistrés du monde agricole, et de servir de lien avec l'éxecutif. Ce matin, ils se réunissaient en conseil exceptionnel pour établir un plan d'action rapide et ciblé.
 

 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play