publicité

Election à Hienghène: au programme de la liste Soweï

La campagne électorale a commencé la semaine dernière pour les municipales partielles de Hienghène. Mercredi, la liste Soweï menée par André Lévy du Palika se trouvait à la tribu de Wérap. Elle cible six opérations à réaliser ou à terminer d’ici 2020. 

André Levy tire la liste Soweï. © NC 1ère / Marguerite Poigoune
© NC 1ère / Marguerite Poigoune André Levy tire la liste Soweï.
  • Marguerite Poigoune (F.T.)
  • Publié le
Ces opérations figuraient au programme sur lequel l’équipe municipale a été élue en 2014. Mais selon la liste Soweï, en lice pour ces nouvelles élections, elles ont du mal à avancer ou à être réalisées. Or, il y a des besoins auxquels il faut répondre, la population est en attente, martèle l’un des colistiers.

Wérap et le «Marpous»

A Wérap, le déplacement de mercredi dernier a été l’occasion d’aborder le sujet du «Marpous», comme «Modalités d’application des règles provinciales et d‘utilisation des sols». Il s'agit d'un projet d’aménagement sur terres coutumières. Et c’est dans cette tribu que doit être conduit le programme pilote, mais il n’avance plus depuis 2011. «Le projet Marpous est l’un des premiers points qu’il faudra absolument concrétiser et mener à terme, déclare André Levy, tête de liste. C’est un projet qui est soutenu par la province Nord. Le fait que Wérap puisse le mener à bien pourra permettre aux autres tribus, notamment Panié qui est suivant sur la liste, de pouvoir continuer à installer ce Marpous. » 

L'adduction de Haut-Coulna

Autres projets à réaliser, la route de Ganem, le traitement des déchets, l’électrification de Tendo, la maison commune de Hwa-n Kuut et  l’adduction en eau potable de Haut-Coulna. Yvana Bouanou, colistière de Soweï, développe ce dernier point : «C’est l’ancienne mandature qui avait conduit ce projet, toujours en concertation avec les coutumiers. En 2014, la nouvelle équipe qui est arrivée l’a modifié pour une question de coût. Le souci par rapport à ce deuxième projet, moins coûteux, c’est qu'il va nous revenir plus cher sur le long terme, estime Yvana Bouanou, parce que c’est un pompage avec un système électrique. Nous, nous proposons de revenir vers la population pour revenir sur sur le projet initial.»
Les six projets inscrits dans le programme de la liste Soweï pourront se faire d’ici 2020, si tout va bien, puisque selon André Levy, les financements existent.

Sur le même thème

  • politique

    Un week-end, quatre congrès indépendantistes

    Le week-end chargé des partis indépendantistes de Calédonie s’est prolongé jusqu'à ce lundi, avec la réélection de Daniel Goa à la tête de l’Union calédonienne. Retour sur les congrès des mouvances du FLNKS: l'UC à Nouméa, le Palika à Poum, le RDO à Dumbéa et l’UPM à Ouvéa.

  • politique

    Les indépendantistes tiennent leurs congrès respectifs

    Toutes les composantes de la famille indépendantiste vont tenir leurs congrès : l’Union Calédonienne sur le site de Ko We Kara, le RDO à Dumbéa, l’UPM à Ouvéa et le Palika a débuté son congrès ce vendredi à Poum.

  • politique

    Intégrer l'UNESCO : quel intérêt ?

    Mardi, la Nouvelle-Calédonie est devenue membre associé de l'UNESCO. Une accession proclamée la veille, à Paris, lors de la 39e session de la conférence générale de l' UNESCO en présence de Philippe Germain, président du gouvernement calédonien.  

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play