publicité

Un homme meurt à Ouégoa après avoir été poignardé

Un drame à la pointe nord de la Nouvelle-Calédonie. Un habitant de la petite commune de Ouégoa est mort samedi à l'aube après avoir reçu des coups de couteau dans le secteur de Saint-Joseph. Une dispute avait éclaté sur le chemin de la chasse. Son petit frère a été placé en garde-à-vue.

La victime était originaire de Manghine Saint-Ferdinand. © Fonds de carte Google Earth
© Fonds de carte Google Earth La victime était originaire de Manghine Saint-Ferdinand.
  • Rédactions radio et web de NC 1ère
  • Publié le , mis à jour le
[MISE A JOUR LUNDI 17 JUILLET]

Un homme de 31 ans est décédé à l'aube ce samedi 15 juillet, au dispensaire de Ouégoa, tout au nord-est de la Grande Terre. Il a succombé vers 4h30 du matin à plusieurs plaies par arme blanche qu'il venait de recevoir. Il était originaire de Manghine Saint-Ferdinand, petite tribu de l'aire Hoot Ma Whaap située au bord du Diahot, à une dizaine de kilomètres au sud-ouest de Ouégoa village.

Bagarre avant la chasse

Lundi 17 juillet, le procureur de la République a apporté des précisions quant aux circonstances. « L'enquête confiée à la section de recherches de Nouvelle-Calédonie fait ressortir que les intéressés se trouvaient avec deux autres personnes dans un véhicule pour se rendre à une partie de chasse de nuit, décrit Alexis Bouroz. L'auteur a expliqué que pour une raison inconnue, son frère aurait commencé à le frapper alors qu'il conduisait. Débutant dans l'habitacle, l'altercation s'est poursuivie alors à l'extérieur, sur la route de Saint-Joseph.» Dans le district de Bondé, à une vingtaine de kilomètres de Ouégoa. La victime aurait alors reçu trois coups de couteau.

A la brigade

Le Parquet reste pour l'instant prudent quant à l'alcoolémie éventuelle des protagonistes. Mais signale que les deux frères étaient «défavorablement connus pour des actes de délinquance». Alertée dès le décès de la victime, la section de recherches de la gendarmerie avait dépêché ses enquêteurs sur place, ainsi qu'un technicien en identification criminelle. Dans la journée, l'auteur des coups, âgé de 27 ans, s'était présenté de lui-même à la brigade de Ouégoa. Il avait été placé en garde-à-vue. Il a été présenté ce lundi matin au juge d'instruction pour une mise en examen avec pour chef d'accusation le meurtre. 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play