publicité

L’îlot Goéland interdit jusqu’à fin mars

Comme chaque année depuis 1995, Goéland devient une réserve intégrale saisonnière. Et ce jusqu’au 31 mars prochain. La passe de Dumbéa passe elle à réserve naturelle saisonnière. La pêche et la collecte y sont interdites jusqu’au 1er mars. 

© Province Sud
© Province Sud
  • Par Caroline Moureaux
  • Publié le
La Province Sud entend protéger sa biodiversité. Le code de l’environnement prévoit donc un certain nombre d’aires protégées.
L'îlot Goéland est interdit d'accès du 1er octobre au 31 mars. © Georep NC
© Georep NC L'îlot Goéland est interdit d'accès du 1er octobre au 31 mars.

L’îlot Goéland totalement interdit

A compter de ce dimanche 1er octobre, l’accès à l’îlot Goéland est donc interdit. Il s’agit de permettre aux oiseaux marins de s’y reproduire. Nous sommes en effet entrés dans la saison de reproduction et de nidification des sternes de Dougall, une espèce menacée.
Par ailleurs, le mouillage et la pratique de sports de glisse (planche à voile, survol par des ailes de kite-surf...) dans une zone tampon de 200 mètres à compter de la plage de cet îlot est strictement interdite, sous peine d’une lourde amende.
L’interdiction prendra fin au 31 mars 2018. 
Les sternes de Dougall, une espèce protégée. © CC
© CC Les sternes de Dougall, une espèce protégée.


La passe de Dumbéa

L’accès à la passe de Dumbéa reste libre, mais à compter de ce dimanche, et jusqu’au 1er mars, elle devient réserve naturelle. Ainsi, la pêche et la collecte y sont interdites, sous peine d’une amende de 8 949 880 F CFP.
Cette interdiction permet à de nombreuses espèces de poissons de s’y reproduire.
© Province Sud
© Province Sud

Pour plus d’informations sur les aires protégées, rendez vous sur le site de la Province Sud

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play