publicité

Le centenaire de Fatima célébré aussi en Calédonie

Il y a un siècle, trois jeunes bergers se disaient témoins d’apparitions de la Vierge Marie dans une petite localité du Portugal. Les catholiques de Nouvelle-Calédonie fêtent ce week-end le centenaire de Notre-Dame de Fatima, ainsi que les trente ans du pèlerinage de Téné.

© NC 1ère / Jeannette Peteisi
© NC 1ère / Jeannette Peteisi
  • Jeannette Peteisi (F.T.)
  • Publié le , mis à jour le
Une journée de prières pour la paix dans le pays et dans le monde s’est déroulée samedi 13 mai à Nouméa, à l’école Saint-Joseph-de-Cluny. Voilà en effet un siècle que trois jeunes bergers se sont dits témoins d’apparitions de la Vierge Marie dans une petite localité du Portugal. Les catholiques de Nouvelle-Calédonie fêtent ce week-end le centenaire de Notre-Dame de Fatima. Ainsi que les trente ans du pèlerinage de Téné, lancé en 1987.

Statue  

Toutes les paroisses de la ville étaient représentées à Cluny. Plus d’une centaine de croyants, dont de nombreux enfants, se sont recueillis devant Notre-Dame de Fatima. Une statue arrivée il y a plus de soixante ans en Calédonie, qu'elle sillonne cette année. 

© NC 1ère / Jeannette Peteisi

«Sanctuaire»

Un événement qui doit marquer les esprits des grands comme des petits, estime le diacre Martin, de la cathédrale Saint-Joseph : « Nous célébrons cet anniversaire de Notre-Dame-de-Fatima dans la cour de l’école Saint-Joseph-de-Cluny, c’est très important, parce que cette cour est un sanctuaire de l’éducation des enfants. Marie est apparue à des enfants, et avec un message très fort. »

«Prise de conscience»

 « C’est une façon de prendre conscience que l’Eglise, ça n’est pas seulement le petit groupe de la paroisse ou la petite famille, mais l’ensemble des Chrétiens, ajoute Nicole, catéchète qui s’occupe d’un groupe d’enfants. Là, ils ont l’occasion de le vivre et de voir des gens autour d‘eux qui sont croyants au même titre qu’eux. »

© NC 1ère / Jeannette Peteisi
© NC 1ère / Jeannette Peteisi

Deux bergers canonisés

A Fatima, le Lourdes portugais, le pape François a canonisé samedi deux des bergers qui ont relaté ces apparitions mariales de 1917. C'est-à-dire que Francisco et Jacinta Marto sont considérés officiellement comme des saints. Près d’un million de Chrétiens étaient présents.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play