publicité
Élections 2017
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

Cuivre ou Nickel ? Un jeune ingénieur informatique prend la tête de la Bourse des métaux de Londres

Un ingénieur informatique de 35 ans, Matthew Chamberlain, a été nommé vendredi à la tête du vénérable London Metal Exchange (LME), ont annoncé la première Bourse pour les métaux industriels au monde et son propriétaire hongkongais. Le cours mondial du nickel ou du cuivre est fixé à Londres.

Séance de cotation du nickel à la bourse des métaux de Londres (LME) © Alain Jeannin
© Alain Jeannin Séance de cotation du nickel à la bourse des métaux de Londres (LME)
  • Par Alain Jeannin
  • Publié le , mis à jour le
Le Britannique Matthew Chamberlain devient directeur général, un poste qu'il occupait à titre provisoire depuis la fin janvier et le départ  de son prédécesseur, l'expérimenté Garry Jones. Ce dernier avait eu l'occasion de rappeler l’importance de la production calédonienne de nickel pour l’économie mondiale et la bourse des métaux de Londres.

Auparavant, Mr Chamberlain était directeur d'exploitation du LME et avait notamment conduit la réforme, pour plus de transparence, du système de fonctionnement de ses entrepôts. Il avait été engagé en 2013 pour maîtriser la hausse des coûts qui menaçait la crédibilité de la vénérable institution, en tant que lieu de détermination des prix mondiaux de référence des métaux de base et notamment du cuivre et du nickel.

Avant de rejoindre le LME en 2012, il avait travaillé dans la banque, notamment à UBS où il dirigeait le service européen des technologies financières. C'est à partir de ce poste qu'il avait conseillé le Hong Kong Exchange and Clearing Limited (HKEX), le groupe qui gère la Bourse de Hong Kong, dans son acquisition du LME, avant d'être embauché au sein de l'ensemble.

M. Chamberlain est diplômé d'un master en sciences informatiques de la prestigieuse université de Cambridge en Angleterre. Le LME est la première Bourse mondiale d'échanges des métaux de base, voyant transiter 80 % des échanges de contrats à terme sur les métaux non-ferreux (cuivre, aluminium, plomb, zinc, nickel et étain principalement). L'institution, qui fête son 140e anniversaire cette année, s'enorgueillit d'être la dernière Bourse européenne à accueillir encore des échanges à la criée, dans un espace dédié à Londres appelé " l'anneau " ( The ring ) où les négociants achètent ou vendent des contrats industriels ou spéculatifs sur les métaux depuis un cercle appelé les « banquettes rouges ».

Le cours mondial du nickel et notamment celui produit en Nouvelle-Calédonie dépend, en proportion du métal contenu, du prix fixé chaque jour au LME. La tonne de métal de nickel pur à 99,99 % vaut actuellement un peu moins de 10.000 dollars.
 
 
 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play

Votre avis nous intéresse !

Votre site 1ère se modernise, nous aimerions savoir ce que vous en pensez.
Cela ne prendra pas plus de deux minutes.

Donnez votre avis