publicité
Élections 2017
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

Un rapport jugé "indigne"

  • Par Martin Charmasson
  • Publié le

L'étude de l'économiste Olivier Sudrie sur le financement de la santé n’est pas au goût des professionnels du secteur. Médecins libéraux, infirmiers, et practiciens solidaires estiment être stigmatisés dans ce document qui analyse le coût de la santé et son efficacité. 

Le courroux des professionnels de santé face au rapport Sudrie. © NC1ère P.Nicar
© NC1ère P.Nicar Le courroux des professionnels de santé face au rapport Sudrie.

De quoi parle le rapport ?

Olivier Sudrie compare le système de santé calédonien à celui de pays membres de l'OCDE, l'Organisation de coopération et de développement économique, qui regroupe 35 membres, pour la plupart européens, mais aussi les Etats-Unis ou encore le Japon. L’expert s’appuie sur des données locales et sur une modélisation économique pour analyser les différences de coût et d'efficience.

Les conclusions qui ne passent pas

Il juge que "le coût de la santé est élevé pour des performances largement perfectibles". Sudrie juge "hors-normes, que le montant de richesse consacré au secteur, ne puisse financer, en raison des prix élevés, qu’un volume de prestations aussi bas". Il explique que le différentiel des prix de la santé avec la métropole est trop élevé - de l’ordre de 35% - et que cet écart réprime la demande.
Dans le rapport, l’économiste s’appuie également sur des études de l’OCDE qui font un parallèle entre les dépenses de santé et l’espérance de vie pour mieux mesurer l'efficacité d'un système. Pour Sudrie, la Nouvelle-Calédonie "ne semble pas s'être améliorée significativement au cours des cinq dernières années" en la matière. Entre 2012 et 2015, dit-il, les dépenses de prestations par habitant ont cru de 22% alors que l’espérance de vie n’a que faiblement augmenté de 77,4 à 78 ans en 2015.

La colère des professionnels de santé

Mais ce rapport ne convainc pas les professionnels du secteur sur le territoire. Ils estiment que le contexte économique entre des membres de l’OCDE et la Nouvelle-Calédonie, n’est pas comparable. Et que l’absence de mesures franches pour lutter contre l’alcool, le tabac, et les boissons sucrées n’aident pas à l’efficience du système calédonien, puisqu'elles n'améliorent pas le bien être des habitants. 
Pour Olivier Maïza, membre de l’Union pour la défense de la médecine libérale (UDML), les indicateurs choisis pour mener à bien cette étude sont biaisés :

Fichier audio

Olivier Maiza de l'Union pour la défense de la médecine libérale.

La Fédération des fonctionnaires, celle des professionnels libéraux de santé, le syndicat des infirmiers à domicile et celui des médecins libéraux, mais aussi l'UDML, reprochent également l’absence de concertation autour de ce rapport. Un principe de base, pourtant, du plan de santé Do Kamo.
C'est trop pour Viviane Damiens, présidente du syndicat des médecins libéraux :

Fichier audio

Viviane Damiens : "un affront par son contenu et sa forme"


Réponse du gouvernement et reprise du dialogue en vue

Dans un communiqué, le président du gouvernement a répondu aux inquiétudes affirmant que le rapport Sudrie sur le financement de la santé n’est pas un document qui engage le gouvernement. Il doit servir à nourrir la reflexion.
Nicolas Volk, co-président de la Fédération des Professionnels libéraux de santé, est rassuré par les derniers échanges avec Valentine Eurissouké, même s'il reste du travail notamment sur la collecte de chiffres cohérents :

Fichier audio

Nicolas Volk, co-président de la FPLS.

Partagez :

  • [ECONOMIE] Première session de formation pour les entrepreneurs de demain.

    économie

    "Créer son entreprise, mode d’emploi",c’est l’objectif de la DEFE en organisant des réunions avec différents partenaires.Des porteurs de projets sont parfois indécis et d’autres déterminés dans leur choix, ils viennent tous chercher des réponses à leurs questions.

    Mis à jour aujourd'hui à 17h59
  • La future PDG d'Eramet bientôt en Calédonie

    économie

    Du manganèse gabonais et du nickel calédonien. Les deux piliers miniers et métallurgiques du groupe Eramet lui assurent un positionnement mondial pour les métaux et alliages stratégiques. Avant sa prise de fonction, fin mai, la prochaine PDG du groupe Christel Bories rencontre ses équipes.

    Mis à jour le vendredi 07 Avril 2017 à 10:20
  • TGC : les acteurs économiques dressent un tout premier bilan de la marche à blanc

    économie

    Quatre jours après l’entrée en vigueur de la marche à blanc de la TGC, les acteurs économiques réunis à la chambre de commerce et d’industrie ont fait un premier point d’étape, qui se veut résolument optimiste…

    Mis à jour le mercredi 05 Avril 2017 à 17:32

les + lus

les + partagés

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play