publicité
Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Saint-Louis: le point sur la mort de la motarde

  • Caroline Moureaux (IP)
  • Publié le , mis à jour le

L’enquête se poursuit dans l’affaire de l’accident qui a coûté la vie à une jeune femme de 34 ans mercredi soir à Saint-Louis. Le procureur de la République, Alexis Bouroz, a donné quelques éléments supplémentaires ce jeudi soir dans un communiqué.

L’accident est survenu vers 20h30 alors que cette infirmière du Médipôle regagnait son domicile du Mont-Dore au guidon de sa moto. C’est au niveau de la station maraîchère, dans la ligne droite de Saint-Louis, qu’elle perd le contrôle de son engin et chute. L'examen médico-légal a révélé que "le décès était consécutif à un enfoncement de la cage thoracique. Il n'a pas été noté d'autres lésions suspectes", indique le procureur. 
 
Un seul témoin s’est pour l’heure manifesté auprès des enquêteurs. Il s’agit d’un jeune homme de 18 ans qui a entendu le bruit de la chute et est immédiatement sorti de chez lui. Distinguant les phares de la moto restés allumés, le témoin s'est dirigé vers celle-ci avant de couper le contact. Un peu plus tard, il a vu trois jeunes marchant le long de la route. Deux d'entre eux ont tenté de lever à un moment la moto avant de partir. 
 

"Aucun obstacle n'entravait la circulation et à ce stade", explique Alexis Bouroz, "aucun élément matériel ne permet d'accréditer l'hypothèse d'un épisode de caillassage dont la jeune femme aurait pu être victime".

Les enquêteurs de la brigade motorisée et les spécialistes de la police technique et scientifique ont effectué des constatations la nuit même du drame et le lendemain matin. Aucune trace de freinage n'a été relevée. "Aucun obstacle n'entravait la circulation et à ce stade", explique Alexis Bouroz, "aucun élément matériel ne permet d'accréditer l'hypothèse d'un épisode de caillassage dont la jeune femme aurait pu être victime".
 
De nombreuses investigations doivent encore être menées, et notamment une expertise de la moto. La gendarmerie a également lancé un appel à témoins, et aimerait notamment entendre les trosi jeunes aperçus près de la moto. "Si leur comportement peut légitimement intriguer", écrit le procureur, "il est néanmoins tout à fait imprudent d'en tirer des conclusions hâtives sur leur responsabilité dans cet accident, au risque de nuire à l'enquête elle-même. " "Bien entendu, poursuit il, leurs auditions seront importantes. Ces personnes sont invitées à se signaler dans les meilleurs délais. "
 
 

 


Partagez :

les + lus

les + partagés

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play