publicité

Thierry Lataste: « Il faut s’abstenir d’attiser les haines et les peurs, c’est dangereux pour la Nouvelle-Calédonie »

  • Sheïma Riahi
  • Publié le

Invité du journal radio ce mardi midi, le Haut-commissaire Thierry Lataste a fait le point sur les moyens mis en œuvre par l’Etat à Saint-Louis.

Les moyens engagés par L’Etat

Thierry Lataste l’affirme « l’Etat mobilise d’importants moyens sur Saint-Louis ». Au total, ce sont 130 policiers et gendarmes en renfort depuis le milieu de l’année dernière notamment pour faire face à cette situation. « Dans quelques jours, quatre véhicules blindés de la gendarmerie en provenance de l’Afghanistan arriveront sur le territoire. Des 4x4 blindés sont également en cours de commande. Un hélicoptère de la gendarmerie sera aussi doté d’une caméra thermique permettant d’identifier les déplacements ou les origines des coups de feu. » Selon le Haut-commissaire, plus de 70 opérations ont été menées au sein de la tribu de Saint-Louis.

L’appel au calme

Interrogé sur les déclarations d’Harold Martin affirmant qu’il est plus que temps d’aller chercher les armes à Saint-Louis, Thierry Lataste répond que « les opérations à l’aveugle qui feraient courir beaucoup de risques aux gendarmes et à la population pour un résultat qui risque d’être mitigé n’est pas privilégié. » Et le Haut-commissaire de conclure « Il faut s’abstenir d’attiser les haines et les peurs, c’est dangereux pour la Nouvelle-Calédonie »

Les investigations se poursuivent

Au total, ce sont 10 enquêteurs mobilisés sur Saint-Louis. A ce jour, plus de 160 témoins ont été entendus, 57 personnes ont été placées en garde à vue, 11 autres sont incarcérées, 9 sont sous contrôle judiciaire et 15 en attente d’être mises en examen.   
 
 

Partagez :

les + lus

les + partagés

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play