publicité
Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Triathlon international : Crowley et Fisher en forme olympique !

  • Par Martin Charmasson
  • Publié le , mis à jour le

Ces deux Australiens, vainqueurs en 2015, n'étaient pas sur la plus haute marche du podium l'an dernier. Ils ont pris leur revanche lors de la 32e édition, en surclassant la concurrence. Côté calédonien, on retiendra la belle bagarre entre Patrick Vernay et Mathieu Szalamacha.

A l'image de Crowley (au centre), les Wallabies ont survolé la 32e édition du Triathlon International. © M.Charmasson
© M.Charmasson A l'image de Crowley (au centre), les Wallabies ont survolé la 32e édition du Triathlon International.

Un plateau exceptionnel

Avec quatre triathlètes présents aux J.O de Rio, ce triathlon international avait de la saveur, avant même le départ. Il n’a pas déçu. Ryan Fisher n’a pas battu son excellent chrono d’1 heure 47 minutes réalisé en 2015 à Nouméa, mais il a survolé l’épreuve en 1 heure 52 minutes et 13 secondes. 
L’Australien de 26 ans avait deux secondes de retard sur Benjamin Shaw après les 1500 mètres de natation. Il en a repris 40 lors des 40 kms de vélo entre les farés de l'Anse-Vata et Sainte-Marie. Puis plus d’une minute après les 10 kms de course à pied entre les farés et le début de la Baie-des-Citrons. Shaw finit 2e, et Jai Davies Campbell, 3e, à plus de 5 minutes de Fisher.

Les conditions étaient parfaites, l'eau était claire, et c'est plus facile de nager dans ces conditions. Je me suis senti assez fort à vélo, même si les montées n’étaient pas faciles. J’ai essayé de garder le rythme entre le vélo et la course à pied. J’avais un peu d’avance, j’ai essayé d’être intelligent et de gérer ma vitesse avec calme. L’an passé, je n’avais pas pu venir, j’avais une autre course à l’étranger au même moment. C’est toujours génial de venir ici, de faire cette course dans ce cadre super, et de prendre un peu de vacances derrière, faire du snorkeling". Ryan FISHER

 
















 

 

Discussion sur la ligne d'arrivée entre Ben Shaw (n°2) et le vainqueur, Ryan Fisher (n°1) © M.Charmasson
© M.Charmasson Discussion sur la ligne d'arrivée entre Ben Shaw (n°2) et le vainqueur, Ryan Fisher (n°1)


Vernay vs Szalamacha au sprint !

Patrick Vernay et Mathieu Szalamacha se sont départagés ... sur la ligne. Ils terminent 6e et 7e du scratch dans le même temps, en 1 heure 59 minutes et 10 secondes ! Vernay, 44 ans, double vainqueur de la compétition en 2004 et 2005, a quand même fini devant son cadet au classement local, le corps piqué vers l’avant. Il y a deux ans déjà, il avait obtenu la première place territoriale en 1 heure 56 minutes et 34 secondes. 
Plus rapide en natation (22 minutes 54 contre 23 minutes 43 secondes à son rival), il a perdu du terrain en vélo (58 secondes d'écart), avant de faire jeu égal en course à pied (34''03 contre 34''12). Un duel jusqu'au bout, qui s'est terminé au-delà des barrières de sécurité, en raison de l'ultime coup de rein donné par Vernay.
 

" Pas dans un très bon jour aujourd'hui. Natation très moyenne. Je ne sors pas avec Charlotte Robin, et Jérémy Obozil (4e de la nage en 21''35). En vélo, pas terrible non plus. Il n'y a qu'à pied que c'est un peu revenu, et encore, j'ai fait deux tours avec un point de côté. C'était vraiment un jour moyen. La bagarre avec Mathieu a bien eu lieu. Il a fait un très bon parcours, à vélo notamment. Quand il est revenu dans le 3e tour, je suis resté derrière. Je savais qu'on allait s'expliquer à pied. Je ne suis pas un grand finisseur, je suis nul au sprint. Visiblement, il n'est pas très bon non plus dans ce domaine, mais il a tout donné. Ca allait mieux à la fin, dommage que c'a n'ait pas duré plus longtemps. En tout cas, notre duel crée de l'émulation dans le triathlon".
Patrick VERNAY

























 
Patrick Vernay brille toujours à 44 ans (à droite sur la photo) © M.Charmasson
© M.Charmasson Patrick Vernay brille toujours à 44 ans (à droite sur la photo)


Szalamacha : 5 minutes gagnées en 3 éditions !

Mathieu Szalamacha peut se consoler. Il ne cesse d’abaisser son temps dans cette compétition, lui qui la terminait en 2 heures 04 minutes, voilà deux ans. Le triathlète était encore 8e l'an passé en 2'02''32. Ce dimanche, il n'a pas réussi à battre son record en natation (23''43, soit deux minutes de plus qu'en 2015), mais il a fait mieux (de plus d'une minute) sur le vélo et à pied (1'01''15 et 34''12). Une évolution remarquable, d'autant plus après son accident lors du tour cycliste, en octobre 2016. S'améliorer et concurrencer son modèle, que demander de plus. 
 

C'est un régal pour moi. Patrick Vernay est une légende du triathlon français et mondial. On court ensemble, et je prends beaucoup de plaisir. Comme j'en ai pris pour revenir en compétition. La ligne d'arrivée ? Informatiquement il est devant, c'était une belle bagarre, on est dans la même seconde. Sinon, comme d'habitude, je suis un peu en retard en natation. J'arrive à bien revenir en vélo, et le dernier tour, je décide de ne pas creuser, pour me préserver en course à pied. Mon objectif perso, c'était de passer sous les une heure. C'est donc plus qu'une réussite". Mathieu SZALAMACHA




















Mathieu Szalamacha termine 7e au scratch, un poil derrière Vernay. © M.Charmasson
© M.Charmasson Mathieu Szalamacha termine 7e au scratch, un poil derrière Vernay.


Crowley, imbattable ...

1ère en 2015, 2ème en 2016, Sarah Crowley a repris son bien au Triathlon International de Nouvelle-Calédonie. L'Australienne l'a fait avec panache en signant son meilleur temps depuis trois ans, en 2 heures et 30 secondes. De quoi prendre la 8e place au scratch, juste derrière Vernay et Szalamacha. Annabel Luxford a récupéré la 2e place chez les dames, et la 9e au général, en 2 heures 3 minutes et 15 secondes. Barbara Riveros se classe 3e en 2'04''42, et 10e au scratch. Intercalé entre elles, on trouve Jérémy Obozil en 2'03''45. 
Les trois premières du Triathlon International de Nouvelle-Calédonie (Crowley, au centre, Luxford à droite, Riveros à gauche). © M.Charmasson
© M.Charmasson Les trois premières du Triathlon International de Nouvelle-Calédonie (Crowley, au centre, Luxford à droite, Riveros à gauche).

Partagez :

  • U17 : des adversaires d'un autre monde

    sportnc1ère

    Dix-neuf pays sont déjà qualifiés pour la prochaine Coupe du Monde de football des moins de 17 ans. Portraits de trois des meilleures sélections et de leurs stars, que pourraient croiser, au hasard du tirage au sort, les Calédoniens. 

    Mis à jour aujourd'hui à 19h46
  • Le Journal des sports du mardi 16 mai 2017

    sportnc1ère

    Les lycéens de Jules-Garnier visent la victoire aux championnats de France UNSS. Retour sur le championnat de Calédonie handisport d'athlétisme. Et un point sur la condition, et les ambitions, du triathlète Nathan Barberis. 

    Mis à jour aujourd'hui à 12h59
  • Le journal des sports du lundi 15 mai 2017

    sportnc1ère

    Le journal des sports de ce lundi 15 mai 2017 revient longuement sur l'événement du week-end : le trente-deuxième triathlon international de Nouméa, marqué par la suprématie austalienne. Egalement abordée, la super ligue de football.

    Mis à jour le lundi 15 Mai 2017 à 12:35

les + lus

les + partagés

publicité
ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play