publicité

Volcan d'Ambae: une île en exil

Alors que l'île vanuataise d'Ambae a été vidée de sa population, l'activité du volcan Lombenben semble moins forte. Mais le signal du retour n'a pas été donné pour les plus de 11 000 habitants évacués. En attendant la suite, récit d'un exil forcé, raconté en reportages par notre envoyée spéciale.

© NC1ere/Sylvie Hmeun
© NC1ere/Sylvie Hmeun
  • Sylvie Hmeun (F.T.)
  • Publié le
Aujourd'hui, Ambae est une île déserte. Face au danger représenté par l'éruption du volcan Lombenben, le gouvernement du Vanuatu a ordonné l'évacuation totale de ses 11 600 habitants. De mémoire d'homme, c'était une première sur l'archipel. A Ambae, Santo et Efate où elle s'est rendue au début du mois, Sylvie Hmeun a rencontré celles et ceux qui vivent cet épisode difficile. Voici ses reportages.

#1. Quitter Ambae

C'est le 28 septembre que les autorités du pays prennent une décision sans précédent, à titre préventif face à la colère du Lombenben : au 6 octobre, plus personne ne devra se trouver sur Ambae. Par avion et par bateau, les opérations d'évacuation prennent de l'ampleur. De nombreuses familles attendent un moyen de transport pour s'en aller. Entre nécessité de se mettre en sécurité et appréhension de quitter leur île.
VANUATU AMBAE EVACUES

#2. La vie de réfugié

Toute une population se trouve déplacée, vers Maewo, Pentecôte, Malekula, Efate ou Santo. Santo que de nombreux habitants ont rallié à bord de la barge Urata. Sylvie Hmeun a participé à une de ces traversées, avant d'assister à la prise en charge des réfugiés.
AMBAE LA VIE DANS LES CAMPS DE REFUGIES
 

#3. Un volcan sous surveillance

Pendant que la vie des exilés d'Ambae tentait de s'organiser, les scientifiques de Port-Vila collaboraient avec des experts étrangers pour surveiller l'évolution de l'éruption. Les dernières observations des volcanologues paraissent d'ailleurs de bon augure.
AMBAE SITUATION VOLCAN
Depuis, le niveau d'alerte a été repassé au niveau 3.

4. L'élan de solidarité

L'épreuve traversée par les gens d'Ambae continue à susciter un immense mouvement de solidarité, de la part des associations, des églises, des états ou des particuliers. Mais avant tout de la communauté installée hors de l'île, qui n'en finit pas de récolter de la nourriture, de l'eau, des tentes, des habits et autres jouets. Sylvie Hmeun l'avait rencontrée à Port-Vila.
AMBAE SOLIDARITE

 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play