publicité

Plié de douleur aux JO de Rio, le Tahitien Billy Besson va mieux

Plié en deux par la douleur, mais présent aux épreuves de voile, Billy Besson avait suscité l’admiration aux Jeux olympiques de Rio. Opéré du dos à son retour et papa d’une petite fille depuis quelques jours, le Tahitien récupère doucement, en famille, près d’Annecy. Rencontre.

Billy Besson
  • Par Laura Philippon
  • Publié le , mis à jour le
“J’ai encore une démarche de pépé, mais je me sens mieux, sourit Billy Besson. J’arrive à nouveau à marcher, c’est déjà bien". Le dos redressé par un corset et la démarche encore hésitante, le navigateur a posé ses valises au bord du lac d’Annecy, le temps de sa convalescence.

“Les Jeux olympiques, l’opération du dos et la naissance de ma fille, le mois d’août aura été riche en émotion”, remarque Billy Besson aux côtés de sa femme, Marion et de leur petite fille âgée de quelques jours.


Du fauteuil roulant au catamaran

La dernière image de Billy Besson aux Jeux olympiques, est celle d’un homme plié en deux par la douleur. Blessé lors de son dernier entraînement avant Rio, le skippeur a participé aux JO en voile (nacra 17), malgré une douloureuse hernie discale. Du fauteuil roulant au catamaran, il est allé au bout de lui même pour terminer la compétition.

Une petite part de folie et une grande part d’envie

“On avait tellement envie d’une médaille, avoue-t-il. On savait que ça serait difficile vue ma condition physique mais pas impossible. Je ne voulais pas abandonner”. En décrochant une belle sixième place, Billy Besson et sa coéquipière Marie Riou ont surtout obtenu la médaille du courage. “Non, ce n'était pas fou. Il y avait peut-être une petite part de folie, mais surtout une grande part d’envie de réussir”, explique avec le recul, Billy Besson.


Un rêve de gosse

Rapatrié d’urgence vers Paris au lendemain des Jeux, le Tahitien a été opéré du dos à l’hôpital de la Salpetrière, à Paris. Trois jours plus tard, il est transféré à Annecy où sa femme s’apprête à accoucher de leur petite fille. “J’ai suivi les Jeux en étant à Annecy et j’étais inquiète, confie Marion. Billy ne se plaint jamais, je l’avais que par téléphone, je ne pouvais pas savoir dans quel état il était exactement. Je savais juste qu’il irait au bout. Ces JO étaient son rêve de gosse”.

"Quand on parle de Billy, les gamins ont des étoiles dans les yeux"







Le soutien du club de voile d’Annecy

Comme Marion, le club de voile d’Annecy a suivi de loin mais avec enthousiasme les performances de Billy aux JO. “Son parcours est un exemple pour les enfants du club, remarque Thomas Gagniez, responsable adjoint de la base nautique. Quand on parle de Billy, les gamins ont des étoiles dans les yeux”. Une "medal race" a même été organisée sur la base nautique du lac d’Annecy pour soutenir Billy Besson.


JO 2020 ?

Porté par sa coéquipière Marie Riou et son équipe, sans qui il n’aurait "jamais pu s’accrocher ainsi", Billy Besson est passé tout près d’un titre olympique. Sans hernie discale et en meilleure santé physique, retentera-t-il l’aventure olympique en 2020 ? Il ne le sait pas encore. Pour l’instant, son dos et sa famille sont ses priorités, mais son rêve de gosse pourrait bien le rattraper. 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play