publicité

Polynésie : la statue en bois du Dieu A’a reviendra-t-elle un jour à Rurutu ?

A Rurutu, le moule d’une statue étonnante trône dans la mairie au milieu de trophées et d’objet divers. L’original se trouve dans les réserves du British Museum. Un couple de passionnés aimeraient faire venir cette statue sur leur île des Australes.  

© Cécile Baquey
© Cécile Baquey
  • Cécile Baquey
  • Publié le , mis à jour le

Viriamu et Elin Teuruarii dirigent ensemble une pension à Rurutu. Viriamu vient d’une famille royale de l’île. Il a du rentrer de Tahiti à la demande de son grand-père Rurutu pour prendre en charge le Marae de la famille. Dans ce lieu sacré se trouvait probablement la statue du Dieu A’a, il y a bien longtemps.

Viriamu Teuruarii à bord de la pirogue Fa'afaite © Cécile Baquey
© Cécile Baquey Viriamu Teuruarii à bord de la pirogue Fa'afaite


Un moule à la mairie de Rurutu

Aujourd’hui, il ne reste qu’un moule de ce bel ouvrage dans une vitrine de la mairie de Rurutu coincée entre des trophées et divers cadeaux. L’original se trouve à Londres dans les réserves du British Museum. 

La copie de la statue du Dieu A'a ( un moule) à la mairie de Rurutu © Cécile Baquey
© Cécile Baquey La copie de la statue du Dieu A'a ( un moule) à la mairie de Rurutu


Population décimée

C’est autour de 1820 que cette statue si particulière a quitté Rurutu. A l’époque, les habitants étaient durement frappés par leurs premiers contacts avec les Européens. N’étant pas immunisés contre les maladies extérieures à leur île, les habitants de Rurutu ont été décimés. Selon Elin Teuruarii, “la population de l’île est alors passée de 6 000 personnes environ (selon le missionnaire William Ellis) à une centaine”.

Elin Teuruarii © Cécile Baquey
© Cécile Baquey Elin Teuruarii


London Missionary Society

Certains survivants de cette terrible épidémie ont fui. “Ils sont d’abord arrivés à Maupiti”, selon Elin Teuruarii. Ils espéraient trouver des remèdes et ont embarqué à bord de leur pirogue à voile la statue du Dieu A’a. Une fois sur place, ils ont entendu parler d’une mission à Raiatea. Ils ont donc poursuivi leur chemin avec la statue d’ 1 mètre 17,  toujours à bord. Ce Tiki a donc été offert en 1821 à la London Missionary Society dont le siège se trouvait à Raiatea.

© DR
© DR


Conversion au christianisme

En fait, c’était le symbole de leur renoncement à l’adoration des Tiki. Ils montraient ainsi qu’ils ne voulaient plus de leurs anciens Dieux”, explique encore Elin Teuruarii. A leur retour à Rurutu, selon Jean Guillin qui a publié un livre sur les îles australes, les convertis allèrent “prier sur un lieu réservé aux anciens Dieux. Ce qui entraînera toute l’île à à se convertir et à détruire toute trace de son ancienne religion : idoles, Marae…”   

Vue de Rurutu © Cécile Baquey
© Cécile Baquey Vue de Rurutu


Symbole de ses ancêtres

Pendant ce temps, la statue du Dieu A’a était entre les mains des Britanniques. Elle a été envoyée à Londres puis léguée au British Museum. Or Pour Viriamu Teuruarii, cette statue est un peu “le symbole” de ses ancêtres. Il s’est d’ailleurs fait tatouer son image sur le torse.
Tatouage de Viriamu Teuruarii © Cécile Baquey
© Cécile Baquey Tatouage de Viriamu Teuruarii

 

Le retour de la statue

Lui et sa femme d’origine galloise aimeraient bien que ce Tiki soit prêté au musée de Tahiti et de ses îles et pourquoi pas qu’il fasse un tour à Rurutu. Le couple n’envisage pas d’exiger un rapatriement de la statue.
 

Une statue du 16ème siècle

Pour l’instant, rien n’a encore vraiment été lancé, mais Elin entretient une correspondance avec Julie Adams du British Museum qui s’est aussi passionnée pour cette statue. Cette oeuvre, selon les dernières recherches du Museum, daterait du 16e siècle et serait faite en bois de santal. 
 

Picasso et la statue du Dieu A’a

De nombreux artistes ont été inspirés par cette statue recouverte de personnages représentant probablement les grandes familles de Rurutu. Parmi eux, Pablo Picasso qui dans une photo posait avec le moule de ce Tiki derrière lui (voir ci-dessous).
La statue du Dieu A'a à droite sur la photo dans laquelle pose Pablo Picasso © DR
© DR La statue du Dieu A'a à droite sur la photo dans laquelle pose Pablo Picasso
 

Voyage à Londres

En 2005, Viriamu et sa femme se sont rendus à Londres pour voir cette statue du Dieu A’a. “Quand on habite Rurutu, il est possible d’avoir un rendez-vous pour contempler cette oeuvre dans la réserve”, explique Elin. 
 
Viriamu Teuruarii à Londres devant La statut originale du Dieu A'a © Cécile Baquey
© Cécile Baquey Viriamu Teuruarii à Londres devant La statut originale du Dieu A'a

Une porte secrète

La statue du Dieu A’a n’a pas encore révélé tous ses secrets. Des recherches menées au British Museum ont montré qu’il y avait des traces de cheveux humains et de plumes d’oiseaux dans le dos de la statue. Cette statue est en effet unique car elle abrite dans son dos une cavité fermée par une porte dans laquelle se trouvaient 24 petits Dieux. 

►Pour en savoir plus, regardez ce MoJo (reportage fait avec un smartphone) :



Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play