publicité

Le 7e continent, un monstre de plastique

Le 7e continent... Ce ne sont pas des terres émergées sur lesquelles on pourrait marcher, mais des zones d'accumulation de pollution plastique.
Elles sont aussi vastes qu'un continent. Une nouvelle cartographie a été élaborée pour le grand public.

Photo illustration © AFP
© AFP Photo illustration
  • polynesie1ere.fr, Laurence Epée, avec francetvinfo
  • Publié le , mis à jour le
En plus des six continents, que sont l'Europe, l'Afrique, l'Asie, l'Amérique, l'Océanie, et l'Antarctique, un territoire de plastique six fois plus grand que la France flotte au beau milieu du Pacifique, à mi-chemin entre la côte Ouest américaine et le large du Japon. Cette gigantesque plaque est composée de déchets.

Cette pollution est le résultat de l'effet des courants qui, influencés par la rotation de la Terre, s'enroulent et forment un gigantesque tourbillon d'eau océanique appelé gyre : en son centre s'agrègent des millions de minuscules morceaux de plastique. L'Institut Wegener en Allemagne vient d'en élaborer une nouvelle cartographie destinée au grand public.

pollution plastique

 

Un Américain à l'origne de la découverte

C'est lors d'une régate transpacifique que le skipper américain Charles J. Moore tombe sur ces microdéchets qui pullulent dans le gyre du Pacifique Nord. Parti de Los Angeles (Etats-Unis) pour rejoindre Hawaï, le navigateur dévie sa route et se retrouve dans cette zone où les vents sont particulièrement faibles.

Surpris par sa découverte, il alerte des océanographes avant de s'engager lui-même dans la lutte contre l'accumulation des déchets océaniques.

Sur le même thème

  • écologie

    "Nana sac plastique" nettoie la capitale

     Nana sac plastique fait beaucoup parler de lui depuis quelques mois. Ayant concaincu certains magasins de ne plus utiliser d'emballages plastiques, ces jeunes polynésiens organisaient dimanche 23 juillet 2017 une grande opération de nettoyage à laquelle ont participé des centaines de personnes. 

  • écologie

    Energy Observer, un bateau 100% écolo

    Le premier bateau totalement autonome en énergie a été mis à l'eau, la semaine dernière. Objectif : prouver qu'un bateau cent pour cent renouvelable peut naviguer à travers le monde. Le Energy Observer sera de passage au fenua.

  • écologie

    Tous pour la protection des tortues

    La biologiste, Alice Carpentier, est arrivée à Moorea il y a quelques mois, pour y mettre en place un programme d'identification des tortues à l'aide de photos. Aujourd'hui grâce à elle, plus d'une trentaine de tortues ont pu être identifiées. C'est le début d'une vaste opération de préservation.

Tahiti Informations
messenger Polynesie1ereAlerte infos 1ère Tahiti Polynésie

Alerte infos 1ère Tahiti Polynésie

publicité
ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play