publicité

Fa’afaite : direction les Australes pour soutenir le projet de réserve marine

La pirogue traditionnelle Fa’afaite partira en expédition aux îles Australes du 15 mars au 5 avril 2017 pour soutenir le projet de grande réserve marine, Rahui Nui No Tuha’a Pae, porté par la population locale.

© FTV
© FTV
  • LP
  • Publié le , mis à jour le
La pirogue traditionnelle Fa’afaite partira en expédition aux îles Australes du 15 mars au 5 avril 2017 pour soutenir le projet de grande réserve marine, Rahui Nui No Tuha’a Pae, porté par la population locale. Elle sera à Raivavae du 19 au 23 mars, à Tubuai du 24 au 26 mars, à Rurutu du 27 au 29 mars et à Rimatara du 30 mars au 1 er avril 2017. Plusieurs activités, cérémonies, chants, danses, débats et projections auront lieu dans chaque île Australes pour accueillir la pirogue. Le public de Tahiti est invité à assister à une cérémonie de départ de Fa’afaite, qui aura lieu au quai de Paofai le 15 mars à 15h00.

L’association Fa’afaite, qui gère la pirogue traditionnelle polynésienne, a pour but de contribuer au développement de la navigation traditionnelle, à la propagation des valeurs culturelles Maohi et à la protection de l'environnement marin. C’est donc tout naturellement que Fa’afaite se joint à l’association Rahui Nui No Tuha’a Pae lors de cette expédition pour promouvoir la création de la grande réserve marine des Australes, au sein de la grande Aire Marine Gérée, Tai Nui Atea, qui sera établie cette année par le gouvernement de la Polynésie française.

A bord de la pirogue, le capitaine Titaua Teipoarii, originaire de Raivavae, et l’équipage de Fa’afaite accueilleront plusieurs invités, élus, îliens, représentants d’associations, pêcheurs et scientifiques, pour sillonner les eaux des Australes et promouvoir leur protection.

Selon Jean Claude Teriierooiterai, Président de l’association Fa’afaite, « les nombreux voyages effectués ces dernières années par des répliques de pirogue traditionnelle ont sensibilisé les populations du Pacifique à leur vulnérabilité. On est aussi vulnérable sur une île que sur une pirogue. La vie d'un équipage ne dépend que de ses propres intuitions, celle des habitants d'une île que de ses propres valeurs. »

Sur le même thème

Tahiti Informations Tahiti Informations

Alerte infos 1ère Tahiti Polynésie

Alerte infos 1ère Tahiti Polynésie

publicité
ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play