publicité

Rencontre avec une virtuose, Mahani Teave

Mahani Teave est une pianiste de Rapa Nui, très connue dans le monde de la musique classique. L'artiste va se produire pour un concert unique, dimanche 12 mars, à 17h, au Méridien. Elle sera accompagnée par son mari : Enricque Icka, un chanteur pascuan. Portrait.

© Polynésie 1ère
© Polynésie 1ère
  • polynesie1ere.fr
  • Publié le
Mahani Teave est une virtuose du clavier. La belle pascuane a commencé le piano à 9 ans grâce à une Allemande vivant sur l'île. Elle était alors la seule de Rapa Nui à avoir cet instrument. Grâce à elle, Mahani Teave a appris à manier avec talent le piano, un instrument pourtant diffcile. On est alors en 1992. La même année, la jeune artiste rencontre le pianiste chilien Roberto Bravo, qui l'encourage à partir Valdivia où elle poursuit ses études au Conservatoire de musique de l’université australe du Chili.

Mahani Teave

Mahani Teave est talentueuse mais aussi déterminée. Née d’une maman américaine et d’un papa pascuan, la jeune fille part pour les Etats-Unis où elle intègre la Cleveland Institute of Music. En 2005, elle obtient son master. Puis poursuit ses études doctorales à Berlin, en Allemagne. Reconnue pour son talent, Manahi Teave se produit un peu partout dans le monde : du Chili à l’Antarctique. Elle jouera même à plusieurs reprises pour les différents présidents chiliens.

Mahani Teave

Mais voilà, la jeune femme est rappelée par son pays Rapa Nui. Elle souhaite mettre à profit son talent pour les enfants de son île. Là-bas aucune école de musique n'existe. Mahani Teave compte bien y remédier.  En 2012, avec son mari Enrique Icka, bien connu aussi dans le milieu de la musique, ils décident donc de construire une école de musique et d’art sur Rapa Nui. Elle s'appelle Toki, qui symbolise cet objet ayant permis la construction des mo’ai ou pétroglyphes de l’île. 

Mahani Teave

Cette école est bien particulière puisqu'elle fonctionne en auto suffisance. Panneaux solaires, purificateur pour l'eau de pluie... L'école est complétement indépendante. La construction a mis plus de deux ans, grâce à des aides de fondation mais aussi de simples curieux. La première année, les professeurs, aujourd’hui au nombre de 9, ont d’abord enseigné le piano, le violon, et le violoncelle.  Puis, la théorie musicale avant de créer un petit orchestre. Il y a peu, Mahani a souhaité intégrer les chants ancestraux. Et maintenant, elle et son mari souhaitent mettre l'accent sur la langue.

En 2014, un concert a eu lieu pour inaugurer l'école

Mahani Teave

Il y a un an, l'équipe de Polynésie 1ère était partie à Rapa Nui pour rencontrer  l'artiste chez elle et visiter cette école de musique. Aujourd'hui, c'est au tour de Mahani Teave et de son mari de venir en Polynésie française pour rencontrer les équipes du Conservatoire artistique du fenua, et voir comme l'établissement fonctionnait.

Regardez le reportage de nos journalistes, Brigitte Olivier et Heidi Yieng Kow.
Rnecontre avec Manahi Teave

Retrouvez le reportage dans nos journaux télévisés de ce jeudi 9 mars sur Polynésie 1ère

Sur le même thème

Tahiti Informations Tahiti Informations

Alerte infos 1ère Tahiti Polynésie

Alerte infos 1ère Tahiti Polynésie

publicité
ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play