publicité

Un cachalot échoué sur les quais de Seine sème le trouble à Paris

Des badauds éberlués, des scientifiques qui s'affairent sur un cadavre de cachalot, la scène était plus vraie que nature. Mais non, aucun mammifère marin ne s'est échoué sur un quai parisien. Explications.

© AFP
© AFP
  • polynesie1ere.fr avec franctvinfo
  • Publié le
Il s'agit en réalité d'une oeuvre éphémère du collectif belge Captain Boomer, pour alerter le sort des cétacés et les dangers de la surpêche. Le cachalot doit rester exposé jusqu'à dimanche.

Rien n'a fuité, la surprise a été totale et organisée dans le cadre du festival Paris l'été qui se poursuit jusqu'au 5 août. Un convoi exceptionnel est tout de même arrivé en pleine nuit à deux pas de Notre-Dame-de-Paris pour installer le cachalot, long de 15.80 mètres. Pour plus de réalisme, des comédiens étaient présents, déguisés en scientifiques qui viennent de découvrir le cadavre et réalisent les premières analyses. Une forte odeur de poisson pourrie accompagnait le tout pour duper les passants.

Une sorte de blague belge !


Le collectif belge Captain Boomer n'en est pas à son coup d'essai. Il y a tout juste un an, c'est à Rennes qu'une fausse baleine échouée avait déjà fait le buzz. Avec le même rituel autour, des scientifiques en blouses blanches qui s'affairent et qui racontent une histoire fictive aux passants et aux journalistes. Et avant cela, Anvers, Londres ou encore Valence en Espagne. Un acte artistique et engagé de la part de ces plasticiens.

L'idée est résumée par l'un des membres du collectif, il s'agit "d'exposer une nature épuisée, à nos pieds". Pas besoin de grands discours pour comprendre le message. Et tant pis si certains touristes et parisiens sont persuadés d'avoir vu une vraie baleine échouée sur les quais de la Seine !

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play