publicité

Le gouvernement de la Polynésie solidaire de St Martin et St Barthélémy

Le gouvernement a décidé lundi 11 septembre en conseil des ministres extraordinaire de débloquer une enveloppe de 6 millions cfp pour venir en aide aux victimes du cyclone Irma qui a durement frappé les îles de St Barthélémy et de St Martin. La sénatrice Lana Tetuanui se rendra sur place.

Irma a semé la désolation aux Antilles © Hélène Valenzuela/AFP/Franceinfo
© Hélène Valenzuela/AFP/Franceinfo Irma a semé la désolation aux Antilles
  • CM/ communiqué du conseil des ministres
  • Publié le
Le conseil des ministres réuni en séance extraiordinaire lundi 11 septembre vient de décider d'allouer une aide exceptionnelle aux victimes du cyclone Irma qui a dévasté les îles antillaises de St Barthélémy et de St Martin la semaine dernière.

Le communiqué du conseil des ministres indique que le gouvernement a décidé :

- D’une part, d’octroyer une somme de 6 millions de francs cp (50 000 Euros) au bénéfice des sinistrés des deux collectivités d’outre mer, Saint Barthélémy et Saint Martin.

- D’autre part, de missionner la sénatrice Lana Tetuanui à Saint Martin et à Saint Barthélémy pour témoigner de notre solidarité envers nos compatriotes d’outre-mer et pour évaluer les aides que pourrait apporter la Polynésie française. Le sénateur de Saint Barthélémy, monsieur Michel Magras, était venu en mission parlementaire en Polynésie en mars 2016 pour travailler sur la réforme foncière en Polynésie. C’est un ami de la Polynésie française.

A travers ces deux initiatives, la Polynésie témoigne aux habitants de Saint  Barthélémy et de Saint Martin, sa solidarité et sa peine face aux ravages considérables causés par le cyclone Irma.

Comme eux, nous sommes des insulaires, à la merci de la brutalité à la fois du vent et de la mer. Comme eux, nous savons ce que veut dire "cataclysme naturel". Comme eux, nous avons subi des cyclones et au début de cette année, nous avons subi de fortes pluies qui ont provoqué de graves inondations. Nos mémoires sont encore imprégnés de ces déchaînements de la nature et nous savons ce que c'est d'être victimes de catastrophes naturelles.

Dans les Caraïbes, il s'agissait d’un cyclone de plus de 300 km à l'heure, c’est-à-dire d’une force supérieure à ce que les Polynésiens ont pu subir par le passé. Nous sommes donc pleinement sensibilisés et pleinement conscients de la grande détresse et de la panique que peut ressentir une partie de la population face à la dévastation de leur habitat et de leur île. Nous pouvons, par expérience, imaginer ce que nos compatriotes de Saint Martin et de Saint Barthélémy peuvent ressentir en cet instant.

En ces moments de grande difficulté pour ces milliers de familles de Saint Barthélémy et de Saint martin, nos gestes de solidarité, même modestes, sont un réconfort face aux dures épreuves que vivent nos compatriotes des Caraïbes.

Une messe sera célébrée mercredi 13 Septembre à 12h à la cathédrale de Papeete, en mémoire des personnes disparues et en l’honneur des familles sinistrées.









Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play