publicité

Pose de la 1ère pierre d'un monument en hommage aux soldats morts en opérations extérieures

Plus de 630 noms seront gravés sur le futur monument érigé dans le XVe arrondissement de Paris. Dix d'entre eux sont des Polynésiens morts pour la France depuis 1963.

La 1ère pierre du monument a été posée par François Hollande © Présidence de la République
© Présidence de la République La 1ère pierre du monument a été posée par François Hollande
  • Marie Caroline Chardonnet / CM
  • Publié le , mis à jour le
Le président de la République François Hollande a lancé mardi 18 avril les travaux d’un monument dédié aux soldats morts pour la France en opérations extérieures depuis 1963.

Il sera érigé dans le parc André Citroen à Paris. Parmi ces 630 soldats tués ces cinquante dernières années, pour les plus récents en Afghanistan, au Mali ou en Centrafrique, figurent nombre d'ultramarins : 37 nés outre-mer*, mais c’est sans compter les soldats originaires d’outre-mer nés dans l’hexagone.

Cette reconnaissance était attendue depuis longtemps par les familles.  

Un reportage de Marie-Caroline Chardonnet :

Pose de la 1ère pierre d'un monument en hommage au soldats morts en opérations extérieures



La statue a été imaginée par l'artiste Stéphane Vigny et les travaux d'aménagement confiés à l'architecte Jean-Paul Viguier. "Plus de 630 noms de soldats seront gravés sur cette statue.
Première pierre d’un mémorial dédié aux soldats morts en opérations extérieures
Première pierre d’un mémorial dédié aux soldats morts en opérations extérieures

Polynésie :

10 militaires Polynésiens sont morts en opération depuis 1963 dont le dernier en date : le caporal-chef Heiarii Nelson Tematatini Moana Mort pour la France le 05 novembre 2014 en République Centrafricaine.

Nouvelle Calédonie :

4 miliaires Calédoniens sont morts en opération depuis 1963 dont le dernier en date : le caporal Mélam Maurice Baouma mort pour la France le 19 août 2008 en Afghanistan.
 

Wallis et Futuna :

Depuis 1963, le caporal-chef futunien Patelise Huhane Falevalu est l’unique militaire mort pour la France venant des archipels de Wallis et Futuna. Il est mort pour la France le 06 novembre 2004 en Côte d’ivoire.
 

Mayotte :

2 militaires Mahorais sont morts en opération depuis 1963 dont le dernier en date : le caporal Attoumani Mouhamadi mort pour la France le 20 septembre 2005 en Côte-d’Ivoire.
 

Réunion :

10 militaires Réunionnais sont morts en opération extérieure depuis 1963 dont le dernier en date : le soldat de 1ere classe Mickael Poo-sing mort pour la France en 2014 au Mali.
 

Martinique:

5 militaires Martiniquais sont morts en opération extérieure depuis 1963 dont le dernier en date : l’adjudant Armand Joseph Labetan décédé le 10 décembre 2005 au Gabon.
 

Guadeloupe:

3 militaires Guadeloupéens au minium sont morts en opérations extérieures depuis 1963 dont le dernier en date : le soldat de 1ere classe Steeve Mickael Cocol mort pour la France le 18 juin 2010 en Afghanistan.

Sur le même thème

Tahiti Informations
messenger Polynesie1ereAlerte infos 1ère Tahiti Polynésie

Alerte infos 1ère Tahiti Polynésie

publicité
ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play