publicité
Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Moetai Brotherson : « j’étais tout seul pour sillonner la France en Fiat 500 pour obtenir les parrainages »

  • Teiva Roe
  • Publié le , mis à jour le

Moetai Brotherson, conseiller aux affaires internationales du Tavini Huiraatira, était l’invité de l’hebdo dimanche 19 mars.

Moetai Brotherson : « j’étais tout seul pour sillonner la France en Fiat 500 pour obtenir les parrainages » © Polynesie1ere
© Polynesie1ere Moetai Brotherson : « j’étais tout seul pour sillonner la France en Fiat 500 pour obtenir les parrainages »
Il n’a aucun regret quant à la quête aux parrainages d’Oscar Temaru pour la présidentielle : « Les élus de métropole et d’ici ont subi d’énormes pressions. Des chantages aux subventions ».

Quant au Tahoêraa qui pourrait soutenir Marine Le Pen, Moetai Brotherson s’est dit infiniment triste pour certains élus oranges : «certains auraient voulu parrainer Oscar Temaru, mais ils ont reçu des instructions. Il faut arrêter de tourner autour du pot, tout le monde sait d’où sont venues les instructions»

« c’est un ''Kinder'' sans surprise » a déclaré Moetai Brotherson à propos des accords signés à Paris entre Edouard Fritch et François Hollande. « On a fait un amalgame de mesurettes qui existaient déjà, la DGA,  des conventions…On a fait une espère d’opération marketing…Pour moi, ça n’a pas d’assises en France. Ce document n’a aucune valeur »
Moetai Brotherson : « j’étais tout seul pour sillonner la France en Fiat 500 pour obtenir les parrainages »
Moetai Brotherson : « j’étais tout seul pour sillonner la France en Fiat 500 pour obtenir les parrainages »

 

Partagez :

les + lus

les + partagés

Tahiti Informations Tahiti Informations

Alerte infos 1ère Tahiti Polynésie

Alerte infos 1ère Tahiti Polynésie

publicité
ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play