publicité

Assises outre-mer : « on souhaite écouter la parole des citoyens ultramarins »

Le coup d’envoi des « Assises outre-mer » a été donné mercredi 4 octobre. Ce lancement se traduit notamment par la mise en place d’un site internet, d’un concours d’innovation local, et par la présentation d’une équipe de spécialistes et d’institutionnels.

  • Polynésie 1ere,
  • Publié le , mis à jour le
Les assises outre-mer ont démarré : la ministre des outre-mer Annick Girardin, a procédé à son ouverture officielle à Paris.

Un site internet ouvert à tous a été mis en ligne. Toute personne pourra désormais y proposer des projets relatifs au développement des territoires d'outre mer. Ces projets seront évalués dans le cadre d’un « concours d’innovation ».

Lors de la cérémonie de lancement des Assises, la ministre a tenu à faire la différence avec les « Etats généraux d’outre mer », mis en place en 2009. Pour elle, ces assises sont d’avantage tournées vers l’écoute des citoyens d’outre-mer.

Annick Girardin pour France Info


Une équipe de 17 personnes : des scientifiques, des chefs d’entreprises ou encore des directeurs d’écoles supérieures composeront « l’équipe projets ultramarins ». Elle sera chargée de donner un avis sur les idées partagées sur le site.

Le reportage de Serge Massau

Assises outremer, on souhaite écouter la parole des citoyens ultramarins
Assises outremer, on souhaite écouter la parole des citoyens ultramarins

 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play