publicité

Ne pas oublier les enfants défavorisés

Les enfants victimes de violences parentales ou familiales, sont souvent oubliés en Polynésie. Un collectif se mobilise pour eux depuis de nombreuses années. Sa présidente, Natalia Germain, est l’invitée plateau du JT de samedi 11 novembre.

Ne pas oublier les enfants défavorisés © Polynesie1ere
© Polynesie1ere Ne pas oublier les enfants défavorisés
  • Suliane Favennec
  • Publié le , mis à jour le
Depuis des années, le collectif Ohana se bat pour offrir à ces enfants défavorisés un peu d'affection et de chaleur.

Samedi 11 novembre, plusieurs d'entre eux recevaient déjà leurs cadeaux de Noël mais, comme le rappelle,  Natalia Germain, présidente du collectif ohana, et invitée du JT de ce samedi, le collectif a besoin de vous une nouvelle fois.
Ne pas oublier les enfants défavorisés
Ne pas oublier les enfants défavorisés

 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play