publicité

Onze Tamarii volontaires retrouvent leur croix

Ces poilus tahitiens avaient été enterrés au cimetière du Grand Jas, à Cannes, sous des stèles musulmanes alors qu’ils étaient chrétiens. Samedi 11 novembre, leurs tombes seront de nouveau honorées par le Souvenir Français.

© Facebook Délégation de la Polynésie française
© Facebook Délégation de la Polynésie française
  • polynesie1ere.fr
  • Publié le , mis à jour le
A quelques jours du 11 novembre, la ville de Cannes a rendu hommage à 11 poilus Tahitiens morts pour la France lors de la grande guerre.

La cérémonie a eu lieu en présence du maire de Cannes, de la députée Maina Sage et de la déléguée de la Polynésie française à Paris.

Maina Sage et Caroline Tang ont lu à haute voix le nom des onze Polynésiens : Mouaura Paihura ; Tiaahu Tuaarue ; Tetiarahi Joseph, Aitamai ; Dauphin Maria ; Moe Teha ; Teihoarii Tavi ; Taeae Tetuanui, Faatae Aro ; Manahio Mohono ; Terai Tetauroura, Hoata ; Tepau Hopara, Teahui.

© Facebook de la Délégation de la Polynésie française
© Facebook de la Délégation de la Polynésie française

Cet hommage a été ponctué par les chants traditionnels des militaires polynésiens du 21e régiment d’infanterie de marine basé à Fréjus, ils ont ensuite déposé sur chaque tombe des couronnes de coquillages.

Samedi 11 novembre, les tombes des onze Tamarii volontaires seront de nouveau honorées et fleuries par le Souvenir Français. En effet, ils avaient été enterrés sous des stèles ne correspondant à leur religion d’origine. Cent ans après, alertés par des Polynésiens, le Souvenir français, l’ONAC en liaison avec la Mairie de Cannes ont ainsi voulu remettre sur leur tombe le signe de leur foi chrétienne.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play