publicité
Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Drame à Taravao : 11 coups de couteau découverts sur la victime

  • polynesie1ere.fr
  • Publié le , mis à jour le

Réalisée hier, mardi 5 janvier, l'autopsie a révélé plus d'une dizaine de coups de couteau sur le corps de la jeune femme, poignardée par son compagnon ce week-end à Taravao.

Image d'illustration © D.R.
© D.R. Image d'illustration
Onze coups de couteau découverts sur le corps de la victime. C'est ce qu'a révélé l'autopsie réalisée hier sur la jeune femme, retrouvée poignardée à son domicile. Les faits se sont déroulés ce week-end à Taravao. Suite à une dispute conjugale, l'homme a tué sa femme, âgée seulement d'une vingtaine d'années, avant de s'immoler par le feu.

Transporté à l'hôpital de Taaone dans un état critique, le meurtrier présumé a succombé à ses blessures. Brûlé à 90%, il n'avait que peu de chances de s'en sortir. Une enquête a été ouverte. Mais, il n'y aura pas de procès dans cette affaire puisque la victime et son meurtrier présumé sont morts.

Les violences intrafamiliales toujours présentes mais en légère baisse


Ce triste fait-divers rappelle à quel point les violences intrafamiliales font encore beaucoup de victimes en Polynésie française. Souvent à l'origine de ces violences : la jalousie, des frustrations, des problèmes de communication ou encore la jeunesse des couples... Parfois, cela finit par une dispute, une bagarre ou un drame. En 2012, le fenua détenait le triste record national avec 4 décès violents de femmes au sein de leur couple. En 2014, on déplore 3 décès violents au sein des couples polynésiens. Mais, bonne nouvelle, il semblerait que les chiffres aient baissé en 2015.

Les campagnes de prévention et d'information ont, en effet, permis de commencer à faire baisser les chiffres. "Nous travaillons beaucoup avec nos partenaires : les gendarmes, l'aide aux victimes, les formations religieuses. Cela a permis d'agrandir notre zone de prévention et nous avons constaté des chiffres en baisse", a expliqué Marie-Noelle Epetahi, la présidente de Vahine Orama Tahiti iti, qui était l'invitée du journal de Polynésie 1ère.

Partagez :

les + lus

les + partagés

Tahiti Informations Tahiti Informations

Alerte infos 1ère Tahiti Polynésie

Alerte infos 1ère Tahiti Polynésie

publicité
ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play