publicité

Voile : Plichart et Combescure ont le vent en poupe

Alors que dimanche Guillaume Combescure, du Yacht Club de Tahiti, s'élançait sur la Mini-Transat à bord de Mini Oiri, Teva Plichart sur le Lac Leman  concluait sa saison avec une médaille d'argent au championnat D35 Trophy, après sa superbe performance sur le Tour de France

© GC/MV
© GC/MV
  • LP
  • Publié le
Le départ des 81 petits voiliers de 6,50 mètres a été donné ce dimanche à La Rochelle. Guillaume Combescure, enfant du Yacht Club de Tahiti, porte haut les couleurs de la Polynésie française pour cette Mini-Transat.
La première course ira de La Rochelle à Las Palmas de Gran Canaria, situé dans l’archipel des Canaries. Elle est longue de 1350 milles et dure 7 jours environ. La seconde de 2700 milles durera deux semaines environ pour les plus rapides. Elle partira de Las Palmas de Gran Canaria début novembre pour une arrivée finale au Marin en Martinique à partir de mi-novembre.

Ce même week-end, au milieu des Alpes helvétiques, Teva Plichart a cloturé sa saison et peut savourer ce moment. Après un championnat de France et un Tour de France à la voile réussi avec « Trésors de Tahiti » (2e dans chacune des courses), le navigateur tahitien décroche une autre 2e place, cette fois au championnat D35 Trophy. Ce championnat suisse regroupe neufs équipages qui se retrouvent sur 8 Grand Prix disputés sur le lac Léman.

Appelé par son barreur des Trésors, Pierre Pennec, qui est manager du team suisse « Ylliam Comptoir Immobilier », Teva Plichart est en charge des voiles d’avant. Le D35 est un catamaran tout en carbone et ultra léger adapté aux conditions du lac, et une belle machine pilotée par six membres d’équipage. Jusqu’à cette année, Ylliam terminait souvent en queue de peloton mais cette saison, ils ont titillé sur plusieurs GP le leadership d’ « Alinghi » propriété de Ernesto Bertarelli - vainqueur de la Coupe de l’America 2007 – incontestable vainqueur du championnat D35. Teva Plichart salue le travail de management entrepris par Pierre Pennec qui a « réussi à faire une équipe soudée et complémentaire, et un bateau techniquement très bien préparé ».

Le Tahitien est satisfait de cette saison bien remplie avec ces trois 2e place acquises dans trois grandes compétitions de voile. « Si j’avais su ces résultats à l’avance, j’aurais signé tout de suite, » insiste-t-il. « Ce sont peut-être des résultats à la Poulidor mais une victoire ça se construit sur la durée et pas sur un coup d’éclat. Il ne faut surtout pas aller trop vite et monter en puissance petit à petit que ce soit avec les Trésors qu’Ylliam, » prévient-il en bon connaisseur du très haut niveau.

En attendant la nouvelle saison, le D35 de son équipage suisse part en chantier en France pour un refit. Pour son équipe « Trésors de Tahiti », après un budget 2017 compliqué à boucler, les pourparlers avec le Gouvernement de Polynésie ont bien avancé pour préparer la saison 2018 de Diam24 dont la victoire sur le Tour de France à la voile 2018 est l’objectif.

« Pour sauver notre saison, nous avons dû vendre notre bateau en Métropole mais grâce à l’argent récolté par nos supporters et l’aide possible du Gouvernement et de l’Etat nous pensons pouvoir garder notre Diam24 rouge-et-blanc au Yacht Club de Tahiti. En 2018, notre principal objectif sera d’inciter le secteur privé de nous suivre dans cette aventure et de placer un 2e équipage Espoirs sur le Tour de France à la voile, et ainsi ramener 2 Diam24 à la fin de l’année prochaine. Notre objectif reste le même : faire de Tahiti une référence du monde de la voile. »
© MV
© MV


Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play