publicité

Quel avenir pour la Cité des Outre-mer ?

Un collectif de personnalités ultramarines signe ce mercredi 8 novembre une tribune dans les colonnes de Libération pour alerter sur l'avenir du projet de Cité des Outre-mer. Promis depuis quinze ans, le projet devait voir le jour en 2019 mais est au point mort depuis le changement de gouvernement.

© SERGE ATTAL / ONLY FRANCE
© SERGE ATTAL / ONLY FRANCE
  • Par Camila Giudice
  • Publié le , mis à jour le
« Nous ne pensions pas qu’un changement de majorité - à la fois à la tête de l’Etat et dans l’hémicycle, après les élections présidentielle et législatives - allait empêcher la création de la Cité qui doit faciliter la découverte des Outre-mer. » C’est dans une tribune publiée ce mercredi dans Libération que des parlementaires, intellectuels et artistes ultramarins ont exprimé leur inquiétude quant à l’avenir du projet de création d’une Cité des Outre-mer à Paris.

Lancée il y a quinze ans, l’idée d’aménager un lieu dans la capitale pour mettre en valeur l’histoire et la culture des Outre-mer a traversé trois quinquennats sans se concrétiser. Jusqu’au mois de mars dernier, où François Hollande, alors Président de la République, avait lancé officiellement le projet à la Villette et déclaré son « irréversibilité ». Mais, depuis les élections présidentielle et législatives du printemps, rien ne bouge alors que l’ouverture était programmée pour 2019.

Le lancement de la Cité des Outre-mer le 17 mars 2017 par François Hollande
Le lancement de la Cité des Outre-mer le 17 mars 2017 par François Hollande


Dans leur tribune, intitulée « La Cité des Outre-mer, torpillée par la nouvelle majorité ? », les signataires dénoncent un « camouflet » envers ceux qui se mobilisent depuis des années pour la réalisation du projet. Ils insistent également sur l’importance d’un tel lieu culturel dans une société française « coupée de ses histoires » et de ses compatriotes ultramarins.

« Affiner » le projet


Contacté par La1ere.fr, le ministère des Outre-mer n’a pas souhaité répondre à la tribune, estimant que la ministre Annick Girardin s’était déjà exprimée à ce propos devant les députés, en commission, à l’occasion de l’examen du projet de loi de finances le 30 octobre dernier.

Interpellée sur la Cité des Outre-mer, Annick Girardin avait déclaré : « Il n’est pas question de remettre en cause ce projet, mais il doit être affiné et nous devons trouver des partenaires supplémentaires pour assurer son fonctionnement. » Dans le viseur de la ministre : l’absence du ministère de la Culture et de la Région Île de France parmi les partenaires de la Cité. Elle souhaite désormais que le projet soit remis à plat à l’occasion des assises de l’Outre-mer.

Question à l'Assemblée nationale

Mercredi après-midi 8 novembre, la députée PS George Pau-Langevin, ancienne ministre des Outre-mer et signataire de la tribune parue dans Libération a interrogée la ministre des Outre-mer à l'Assemblée nationale sur le futur de la Cité des Outre-mer.

La ministre a réaffirmé que le projet tel qu'il était conçu n'était "pas assez collectif". Elle affirme ceci : "La Cité des Outre-Mer, je ne sais pas quelle forme elle aura, mais je sais qu'elle existera". 

Regardez la question et la réponse : 

 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play