publicité

Le Port : vers la paralysie... ?

Le Port est paralysé en ce début de semaine. Plus aucun container ne sera livré tant que le conflit de la SAMR ne sera pas réglé. C’est la décision prise par les salariés de la SGM et de la SOMACOM, solidaires des dockers en grève.

  • Erwann Ponnet
  • Publié le , mis à jour le
Ils se sont réunis à 7 heures, en assemblée générale, et ils ont décidé de durcir le mouvement. Ce matin, au Port, les 137 grévistes de la SAMR ont reçu le soutien des salariés de deux autres sociétés de manutention, la SGM et la SOMACOM. Résultat : aucun container ne sera livré aujourd’hui.

Les salariés de la SAMR, en grève depuis mercredi 19 septembre, réclament la tenue des négociations annuelles obligatoires (NAO) et une augmentation minimum de 2,35% comme le prévoit, selon la CGTR, la convention collective nationale.

Ce lundi, les salariés des autres sociétés de manutention ont décidé de soutenir les grévistes d’autant qu’ils ont constaté que des navires ont été dérouté vers l’Ile Maurice. Leur soutien consiste donc, pour le moment, à refuser de livrer les containers déjà débarqués et en attente dans la zone portuaire. Depuis ce matin, aucun chariot cavalier ne circule...

En fin de semaine dernière, Jean-Luc Merbard, le délégué du personnel SAMR-CGTR, avait laissé plané la menace d’une paralysie totale du Port. Pour le moment, aucune négociation n’est programmée entre direction de la SAMR et les organisations syndicales.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play