publicité

Port Est : premiers effets de la paralysie...

Aucune discussion n’est programmée aujourd’hui, mercredi 26 septembre. La grève générale illimité se poursuit donc à Port Est. 

  • Erwann Ponnet
  • Publié le , mis à jour le
Les dockers réunis ce matin en assemblée générale ont reconduit leur action alors que les premières conséquences économiques apparaissent. Plus d’un millier de containers sont bloqués sur les quais de Port Est...et la situation n’évoluera pas aujourd’hui. Les dockers ont en effet reconduit ce matin leur grève générale illimitée. Ils étaient une quarantaine réunis en assemblée générale. Ils maintiennent leurs campement devant les grilles de la zone portuaire.

A l’extérieur de l’enceinte de Port Est, l’économie réunionnaise commence a ressentir les premiers effets de cette paralysie. Les premiers touchés sont logiquement les sociétés de transport puisque les marchandises sont bloquées. Ainsi, la société SNTM compte parmi ses effectifs 50 chauffeurs de camion. 18 d’entre eux sont aujourd’hui à l’arrêt et la direction de la société envisage sérieusement le recours au chômage technique si la grève devait perdurer. Autre cas de sociétés impactées par cette grève : les pompes funèbres. Dans ce secteur d’activité, et ce sera l’objet d’un reportage d’Hubert Debeux, dans nos prochaines éditions Radio, sur Réunion 1ère, les entreprises manquent de marbre alors que plusieurs tonnes de ce matériau attendent dans les containers sur le port.

Aucune discussion n’est prévue aujourd’hui entre les grévistes de la SAMR et leur direction. Demain, jeudi 27 septembre, une rencontre est cependant prévue dès 9 heures du matin. En grève depuis le 19 septembre, les 137 salariés de la SAMR réclament 4% d’augmentation de salaire dans le cadre des négociations annuelles obligatoires.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play