publicité

Journée décisive sur le port...entre plan social et NAO ?

A l’occasion d’un comité d’entreprise extraordinaire, une rencontre entre direction de la SAMR et dockers en grève pourrait mettre fin, ce jeudi, à la paralysie du Port ou l’annonce d’un plan social pourrait envenimer la situation... 

  • Erwann Ponnet
  • Publié le , mis à jour le
Depuis trois jours, une grève illimitée de soutien aux salariés de la SAMR bloque toute l’activité de Port Est. Plus d’un millier de containers sont en souffrance...

Il est 9 heures à peine, à la Réunion, et la rencontre entre la CGTR Port et Docks et la direction de la SAMR vient à peine de débuter. Pour les salariés de la société de manutention, les revendications ne changent pas : 4% d’augmentation de salaire dans le cadre des négociations annuelles obligatoires.

Face au refus de leur direction, ils sont en grève depuis 8 jours et ont été rejoints cette semaine par l’ensemble des dockers du Port. Un port totalement paralysé depuis mardi. Plus de mille containers sont en attente sur les quais et les navires patientent, au large de l’île, dans l’incapacité de livrer leurs marchandises aux entreprises réunionnaises.

Cette rencontre ne s’inscrit cependant pas dans le cadre des NAO, les négociations annuelles obligatoires, mais il s’agit en fait d’un comité d’entreprise extraordinaire. Un CE au cours duquel, certains le craignent, la direction pourrait annoncer un plan social avec plusieurs dizaines de licenciements.

La rencontre est donc importante et les dockers des autres sociétés de manutention le savent. Plus d’une trentaine de grévistes ont accompagné les délégués du personnel de la SAMR devant le siège de la société portoise. A proximité, les forces de l’ordre, au moins cinq fourgons de police, ont pris position pour éviter tout débordement.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play