publicité

Anaïs inquiète les raideurs

Le cyclone Anaïs approche. Les organisateurs, Robert Chicaud en tête, ont confirmé dans la matinale de Réunion Première radio que « le phénomène est sous haute surveillance » et que pour l’instant la diagonale des fous est maintenue.

  • Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
Pas de panique mais du pragmatisme. Robert Chicaud, président de l’association du Grand Raid, a souligné dans les journaux radio que la dépression devenue cyclone tropicale intense est : « suivie très sérieusement ».

Cependant un ultra trail doit se courir (sauf alerte de Météo France) : « la pluie fait partie du Grand Raid. Certains vont se plaindre de la boue. Par contre, s’il y avait de fortes pluies, on serait obligé de prendre en compte cette situation exceptionnelle et de prendre les décisions qui s’imposent. Je ne dis pas que nous maîtrisons la situation parce que nous la subissons ».

La diagonale des fous a déjà vécu un précédent. En 2008, Asma a déjà joué les troubles fête à quelques jours du départ. Reste que la menace pour les 20 ans de la diagonale des fous se précise. Des décisions de modifications du parcours peuvent être prises par les organisateurs jusqu’à la dernière minute.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play