publicité

Un généreux donateur paye le billet d'avion pour la famille réunionnaise de Paris

L'appel aux dons et la grève de la faim de Jean-Hugues Ratenon pour sensibiliser sur le sort de la famille réunionnaise vivant dans des conditions insalubres à Paris a aboutit. Un donateur a en effet versé la somme afin de payer leurs billets de retour.

L'appel aux dons et la grève de la faim du président de l'ARCP ont servi à quelque chose : un donateur a versé la somme permettant d'acheter les billets de retour à la famille réunionnaise de région parisienne. © Réunion 1ere
© Réunion 1ere L'appel aux dons et la grève de la faim du président de l'ARCP ont servi à quelque chose : un donateur a versé la somme permettant d'acheter les billets de retour à la famille réunionnaise de région parisienne.
  • Benoît Jourdain
  • Publié le , mis à jour le
La campagne de sensibilisation avait commencé sur les ondes de Réunion 1ère ce lundi matin. Lors de son inervention, le président de l'ARCP (Alliance des Réunionnais Contre la Pauvreté) avait évoqué le sort d'une famille réunionnaise vivant dans des conditions très difficiles en région parisienne. Le couple avec trois enfants dont "un bébé de quatre mois gravement malade" vivait dans 15m². Une situation que Jean-Hugues Ratenon était décidé à faire évoluer. C'est en ce sens qu'il a débuté une grève de la faim ce matin devant le Conseil Général, tout en lançant un appel aux dons. Celui-ci a trouvé un écho puisqu'un généreux donateur l'a contacté pour connaître le coût du rapatriement de cette famille. "Nous avons fait une demande de devis à une compagnie aérienne qui nous a annoncé la somme de 2200 euros environ. Le donateur nous a fait un chèque de 2300 euros", raconte soulagé le président de l'ARCP. Entre-temps, l'association a appris que LADOM (L'Agence de l'Outre-Mer pour la Mobilité) s'est elle aussi engagée à prendre en charge le prix du billet du père de famille. "Nous n'avons plus besoin de 2300 euros, donc on va reprendre contact avec le donateur pour savoir ce que l'on fait du reste de l'argent", a précisé Ratenon. "Demain (mardi, ndlr), nous allons payer", a-t-il lancé. D'autres promesses de dons ont également été transmises, lesquelles seront traitées "directement entre la famille de région parisienne et les éventuels donateurs", a-t-il expliqué. Une fois les billets achetés, Jean-Hugues Ratenon n'interviendra plus dans le volet financier de cette affaire mais il demeure "très vigilant" à la tenue des promesses du Conseil Général. Dans un communiqué ce dernier s'est engagé d'assurer "l'accompagnement social de la famille" à La Réunion. Le donateur, lui, qui vit à Sainte-Clotilde, joint par nos soins, s'est justifié en disant que ce "genre d'histoires (le) rend malade". "Je ne suis pas riche, je bosse comme un malade, je suis célibataire et si, lieu de partir une semaine en vacances, je peux aider et bien tant mieux", a-t-il ajouté.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play