publicité

59 postes Emplois d'avenir professeur pour la Réunion

L'éducation nationale lance "la campagne Emploi d'avenir professeur" (EAP). A la Réunion, 59 postes sont prévus

59 Emplois avenir professeur dans le département
59 Emplois avenir professeur dans le département
  • Rémi Kenzo Pages
  • Publié le , mis à jour le
Le ministre de l'éducation nationale, Vincent Peillon lance sa campagne de recrutement d'enseignants. Pour inciter les jeunes à exercer un métier qui attire de moins en moins un nouveau dispositif est mis en place: les Emplois d'avenir professeur (EAP).
Le dispositif vise à intégrer progressivement dans le métier des étudiants boursiers qui devront assurer des fonctions d'appui éducatif rémunérées dans les écoles et les établissements scolaires sur une base moyenne de 12 heures par semaine, tout en poursuivant ses études.
Ce seront 4000 étudiants boursiers qui seront concernés dès janvier 2013. Ils seront 18 000 d'ici 2015, soit 6000 nouveaux emplois d'avenir professeur par an en moyenne.

 59 postes à la Réunion

A La Réunion, ce seront 59 étudiants qui pourront profiter de ce dispositif, 40 étudiants dans le premier degré, 19 dans le second degré, précise dans un communiqué le rectorat.

Le dispositif s'adresse aux étudiants boursiers de l'enseignement supérieur de moins de 25 ans, ou de moins de 30 ans reconnus en situation de handicap, qui se destinent à une carrière d'enseignant et qui s'engagent à se présenter aux concours de l'enseignement organisés par l'Etat. Les revenus mensuels seront compris entre 617 et 1087 euros selon la bourse sur critère sociaux.
Pour se déclarer candidat à La Réunion, il suffit d'aller sur le site de l'université avant le 13 décembre, une commission académique évaluera les dossiers.

D'après Erick Chavriacouty, secrétaire général de l'UNSA Réunion, le dispositif est "un premier pas, mais attention aux conditions de mises en œuvres". Le syndicat d'enseignant se déclare attentif aux mesures d'accompagnement et de formation des étudiants, dont la réussite doit être primordiale.
Côté étudiant, Stéphane Maillot président de l'UNEF Réunion se dit favorable, tout en émettant des réserves et "attend son application concrète pour mieux se prononcer". De plus l'organisation étudiante regrette "un délai compliqué pour candidater, et un nombre de places insuffisantes à La Réunion". Ils revendiquent également son élargissement aux bénéficiaires non-boursier du fond national d'aide d'urgence (FNAU).
Les emplois d'avenir professeur risquent donc d'être surveillés de très près.


Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play