publicité

Le témoignage de Steve, 16 ans, victime d'un tir de flash-ball

L’inspection générale de la police nationale débarque à La Réunion pour enquêter sur les événements qui ont coûté l'usage d'un oeil à un adolescent du Port. La victime, Steve, 16 ans, affirme avoir été pris pour cible par un policier armé d’un flash-ball alors qu’il se trouvait à terre.

© Réunion 1ère
© Réunion 1ère
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
Dans la nuit du 31 janvier au 1er février 2014, une manifestation oppose des jeunes du Port aux forces de l’ordre. Vers 2 heures du matin, des poubelles viennent d’être enflammées avenue Rico-Carpaye a proximité de deux stations-service. Les policiers reçoivent l’ordre d’intervenir pour permettre aux sapeurs-pompiers de la ville d’intervenir sur ce brasier situé à proximité de ces stocks de carburant. L’avancée rapide des forces de l’ordre en direction des manifestants provoque un mouvement de panique. Parmi les fuyards, Steve. Le lycéen âgé de 16 ans  explique : « Ce soir là, j’ai mangé au fast-food. Au retour, avec un ami nous nous sommes arrêtés à proximité de la manifestation. Il y avait d’autres badauds. Quand les policiers ont tiré les lacrymogènes tout le monde a couru. Je me suis engagé dans une ruelle. Je suis tombé, un policier est arrivé et m’a tiré dessus avec son flash-ball puis m’a donné des coups de pieds, alors que j’étais blessé allongé sur le sol ».
 
L’IGPN arrive
 
Informé de l’incident, Frédéric, le père de Steve, arrive dans la ruelle vers 3 heures du matin. Sur place, il comprend que c’est grave. Les médecins des urgences confirment le diagnostic. Son fils vient de perdre l’œil droit : « Je veux savoir qui a tiré et dans quelles circonstances. Mon fils était allongé par terre, je ne comprends pas pourquoi il a fallu qu’il tire ».
Dès le lundi 3 février 2014, Frédéric a décidé de porter plainte. Il reconnaît sans difficulté que son fils a pris des risques en se rapprochant du lieu des affrontements. Séparé de la mère de l’adolescent, il ignorait tout de l’escapade nocturne de Steve. Il affirme qu’il se serait opposé à cette balade nocturne s’il avait su.

Le procureur de la République de Saint-Denis a ouvert une enquête. Trois inspecteurs de l’IGPN arrivent à La Réunion, ce lundi 10 février 2014, pour enquêter sur ce dossier. Les « bœufs carotte » ont pour mission d’entendre leurs collègues, mais aussi la victime et les témoins de ce dossier pour déterminer les responsabilités et, éventuellement s’il y a eu une faute lors de l’intervention du policier.
 
Le témoignage de Steve et de son père recueilli par Géraldine Blandin et Daniel Fontaine :  
Steve : témoignage
Géraldine Blandin - Daniel Fontaine - Hamada Boura
 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play