publicité

Coupe de l’océan indien de voile : du repos avant les dernières régates

Si la veille, le physique était le point clé pour naviguer, cette nouvelle journée a nécessité une bonne observation du plan d’eau… 

© Ligue réunionnaise de voile
© Ligue réunionnaise de voile
  • Texte et photos de Thomas Pasquier at Manuel Lodeho
  • Publié le
Les conditions de navigation ont été plus légères que prévue, les passages de grains n’étant pas étrangers à ce phénomène. Si le plan d'eau est resté plat, la fraîcheur hivernale s’est faite sentir sans soleil, et le vent, très variable en force et en direction a demandé à nos coureurs d'être attentifs et sensibles aux moindres variations.
 
L’expérience, gage de réussite
 
Pour naviguer devant, il fallait donc naviguer en « mode vent », c’est-à-dire observer loin devant, détecter les zones ventées et suivre les variations du vent. Pour maîtriser cet exercice, l’expérience et les automatismes permettent de se décentrer de la conduite du bateau, de prendre les bonnes décisions rapidement, d’adapter les réglages en fonction des variations du vent.
Pas étonnant dès lors que les plus expérimentés naviguent devant.
© Ligue réunionnaise de voile
© Ligue réunionnaise de voile
© Ligue réunionnaise de voile
© Ligue réunionnaise de voile
© ligue réunionnaise de voile
© ligue réunionnaise de voile
© Ligue réunionnaise de voile
© Ligue réunionnaise de voile
© Ligue réunionnaise de voile
© Ligue réunionnaise de voile

 

Optimist : 18 classés
Mathis Guessard assure sa position en tête du championnat en gagnant les deux manches du jour. Cette position de leader lui vaut une attention particulière de ses adversaires. Clémentine Bretagne continue de prendre confiance en elle et montre qu'elle va de plus en plus vite au fil des manches (4 - 2) Yann Peu, fait preuve de constance dans le groupe juste derrière les premiers mais manque encore de pertinence sur ces choix stratégiques (9 - 7). Mattis Lavit d’Hautefort, n'a toujours pas de bonnes sensations sur ce plan d'eau plat et ne réussit pas à bien exploiter les différentes variations du vent (12 - 8). Raphaël Dejean, prend plaisir à naviguer sur ce plan d'eau et joue en milieu de tableau (10 - 12).

Laser 4.7 : 9 classés
Corentin Bretagne maîtrise le plan d'eau de Grand Baie en continuant à faire de belles manches (1 – 2). Thibau Peyroutou après une première manche difficile, s'accroche sur la deuxième en réussissant même à doubler Corentin (5 - 1) Valentin Boyer réalise une belle progression en dominant presque toute la première manche mais manque d'assurance dans sa position de leader. Sur la deuxième manche il fait une très belle opération en remontant 4 places sur le dernier bord (3 - 4)
Valentin devra se surpasser pour monter sur le podium du classement général.

Laser radial : 9 classés
Nicolas Crépy a mis une manche pour analyser le plan d’eau puis signe une belle deuxième manche (6 - 2). Thomas Descamps, reste régulier mais n'accroche toujours pas le niveau des premiers (5 - 4). Marianne De Alzua, réalise une belle journée en doublant la Seychelloise sur la deuxième manche et on espère qu'elle pourra concrétiser sur la fin du championnat avec des conditions plus avantageuses. La première manche du jour n’a pas été comptabilisée (erreur de parcours ?), ce qui permet à Nicolas de s’installer sur la troisième marche du podium.

Laser standard : 6 classés
Décidément, nos amis Seychellois sont intouchables. Il est vrai qu’ils ont le physique ET l’expérience, notamment Alan Julie, ancien représentant de son pays aux Jeux Olympiques, qui gagne les deux manches du jour. Gilles Vimard ne se résigne pas et montre qu'il est capable de naviguer au contact, mais avec la fatigue, il manque de lucidité pour tenir sur la durée (5 - 5). Fred Dalle prend de plus en plus de plaisir et de confiance ce qui lui permet de recoller le paquet et doubler son acolyte Gilles (6 - 4) sur la dernière manche du jour.

Planche à voile : 57 classés
Pour Arthur Breuil, il a fallu se doter d’un gros mental aujourd’hui pour tenir sur les 40 km de parcours. C’est après de longues heures d’efforts qu’il a réussi à terminer à la 36ème place.

Sur le même thème

  • voile

    Kito de Pavant a été secouru par le Marion Dufresne

    Kito de Pavant, le skipper du voilier victime d’une avarie dans le Vendée Globe a été secouru par le Marion Dufresne.
    Il a été pris en charge par le médecin du navire. Il est en bonne santé mais éprouvé physiquement.

  • voile

    Le Marion Dufresne a secouru un skipper du Vendée Globe

    Kito de Pavant, abandonne la course autour du monde. Il a demandé du secours,  son voilier prend l’eau alors qu’il se trouve dans la région des Terres australes et antartiques françaises. Le Marion Dufresne. Le navire assurant le ravitaillement des TAAF, l'a secouru ce mercredi matin.
    06 Décembre
  • voile

    Morgan Lagravière, le Réunionnais qui met le cap sur le Vendée Globe

    En novembre 2016 aura lieu le départ du prochain Vendée Globe, "l'Everest de la voile", le tour du monde en solitaire, sans escale. Pour la première fois, un marin des Outre-mer devrait y participer, le Réunionnais Morgan Lagravière. Reportage à Lorient où son bateau a été mis à l'eau.
    27 Mars
ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play