publicité
Élections 2017
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

L’association réunionnaise Tsiky est retournée à Majunga pour soigner et éduquer

280 parents et 467 enfants de Majunga ont participé à la mission organisée par l’association réunionnaise Tisky. Au-delà des soins, les bénévoles organisent des ateliers pour sensibiliser le public à l’hygiène et à l’éducation.

© Tsiky
© Tsiky
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le
Pour la première fois lors de cette mission qui s’est déroulée du 27 Octobre eu 7 Novembre 2014, les bénévoles ont mis en relation les élèves des classes de CE1 de Majunga et les marmailles de l’école primaire du Ruisseau à Bois-de-Nèfles- Saint-Paul.
Un premier contact réalisé via des vidéos, des photos légendées, des cartes de présentation ou des dessins. Une première approche très enrichissante pour les enfants qui débouchera, à terme, sur un dictionnaire Franco-Malgache réalisé par les élèves.
Un ouvrage qui évoluera au fil des missions et des connaissances des intéressés.
 
Cerise sur le gâteau, les petits écoliers de Majunga ont reçu des effets scolaires, offerts, par les bénévoles et les parents de leurs correspondants.
© Tsiky
© Tsiky

Des ateliers hygiène et soin pour les parents
 
Dans un souci d’efficacité, les médecins ou professionnels de santé de l’association traitent les malades, mais tentent de sensibiliser le public à l’hygiène. Ainsi, les 717 personnes présentes, enfants et adultes, ont assisté à des démonstrations pour entretenir le matériel de cuisine, se laver, se brosser les dents…
Ces gestes simples et évidents, dans une société occidentale, ne font pas partis des priorités quand l’urgence est de se nourrir. Pour éviter de retomber dans ce cercle vicieux, l’association fournie des repas aux enfants des deux écoles dans lesquelles elle intervient.
© Tsiky
© Tsiky
 
Un kiné au service des handicapés
 
Fin Octobre début Novembre, Tsiky a tenté d’alerter les autorités sur le nombre élevé de malades traités pour la bilharziose. Cette maladie parasitaire était présente dans les urines d’un tiers des enfants. Une maladie qui peut s’avérer mortelle.
Pour limiter sa propagation, l’association reviendra en 2015 avec des traitements et la possibilité d’un suivi médical.
Les actions de l’association Saint-Pauloise ne cessent de se développer. Pour la première fois un kinésithérapeute était du voyage. Il est intervenu dans deux centres d’accueil pour handicapés. Après avoir traité les patients présents, il a appris aux parents des enfants des gestes simples qu’ils peuvent effectuer quotidiennement, puis a dispensé des cours au personnel soignant pour aider les marmailles souffrants de maladies respiratoires.
© Tsiky
© Tsiky
 
Des jouets pour les enfants hospitalisés
 
A ces deux semaines d’actions concrètes sur le terrain s’ajoute le don de 30 kgs de matériel médical au CHU de Majunga. Cette marchandise gracieusement offerte par un fabricant est composé pour l’essentiel de consommable. Il devrait permettre de réduire sensiblement les frais médicaux des malades dans les prochaines semaines.
Autre temps fort, la distribution de jouets et de livres dans le service de pédiatrie. Un moment unique qui a permis aux enfants de retrouver le sourire.
Enfin, Johnson, infirmier de l’hôpital de Majunga vient d’intégrer l’hôpital de Saint-Paul pour suivre un stage de 3 semaines. Un stage rendu possible grâce à l’association réunionnaise des infirmières puéricultrices et l’ARAR.
© Tsiky
© Tsiky
© Tsiky
© Tsiky
© Tsiky
© Tsiky

 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play

Votre avis nous intéresse !

Votre site 1ère se modernise, nous aimerions savoir ce que vous en pensez.
Cela ne prendra pas plus de deux minutes.

Donnez votre avis