publicité

Accident du Moufia : L’Université de La Réunion en deuil

Six piétons ont été fauchés par une voiture, avenue Georges-Brassens, ce mercredi 10 Décembre 2014. Il était 22 heures, quand le conducteur d’une C2 a perdu le contrôle de son véhicule. Le bilan provisoire est de cinq morts.

© Réunion 1ère
© Réunion 1ère
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
Effroyable ! Horrible ! Atroce ! Aucun superlatif ne permet de décrire l’émotion des premiers témoins de l’accident survenu, ce mercredi 10 Décembre 2014. A deux semaines de Noël, quatre étudiants de l’université du Moufia viennent de rendre leur dernier souffle. Leurs corps sont là, sous des bâches blanches ou bleues.
© Réunion 1ère
© Réunion 1ère
Quand le bruit épouvantable de la tôle se déformant contre les arbres est parvenu aux oreilles des riverains, tous sont sortis de leurs domiciles et se sont dirigés vers l’avenue Georges-Brassens. Avant d’arriver sur place, tous savaient qu’un accident grave venait de se produire. Ils ignoraient seulement que la voiture venait d’emporter dans sa course folle six piétons.
Quatre sont décédés sur place, deux ont été transportés à l’hôpital (dans un état grave pour le premier et critique pour le second). Second qui vient de succomber à ses blessures en début de matinée.
Deux autres victimes de cet accident ont été plus légèrement touchées.

Le conducteur était légèrement alcoolisé 
 
Moins de douze heures après cette tragédie, les policiers de Saint-Denis tentent de comprendre comment un tel drame a pu se produire.
Le conducteur et ses deux passagers ont été entendus au commissariat de la rue Malartic dès mercredi soir. Seul le pilote a été placé en garde à vue.
© Réunion 1ère
© Réunion 1ère
Les trois jeunes hommes sont en BTS vente-automobile au lycée Georges-Brassens, établissement situé en amont du lieu de l’accident. Ils étaient sortis se balader pour se détendre. Rien d’exceptionnel, mais cette virée nocturne leur a totalement échappée, quand le conducteur a percuté le trottoir de la longue courbe descendante menant au carrefour du conseil Régional. La Citroën, devenue incontrôlable a poursuivi sa course folle, est montée sur le bateau destiné à matérialiser l’arrêt des bus, puis s’est  envolée vers les arbres et les piétons.
© Réunion 1ère
© Réunion 1ère
Le test d’alcoolémie effectué sur le conducteur s’est révélé positif. Au-delà de 0,50 g par litre de sang, mais en deçà des 0,80 g, faisant basculer l’infraction dans le domaine du délit. Les résultats des prises de sang sont attendus. Ils permettront d’en apprendre un peu plus sur la nature de la soirée.

Contrairement à d’autres personnes impliquées dans des tragédies similaires, le chauffeur et ses deux compagnons n’ont pas fuit leurs responsabilités après le drame. Totalement perdu et sous le choc, ils ont tenté de secourir les victimes. Ils ont attendu les sapeurs-pompiers et les policiers sur place.
© Réunion 1ère - Bruce Régent
© Réunion 1ère - Bruce Régent
Devant l’ampleur de la tragédie, quatre morts (Ndlr : cinq morts depuis ce matin du jeudi 11 Décembre 2014), deux blessés graves et deux blessés légers, les autorités étaient présentes sur place. Un représentant de l’Etat, le directeur de cabinet du maire de Saint-Denis, le procureur de permanence et le directeur départemental avaient fait le déplacement. Tous souhaitent faire toute la lumière sur ce terrible drame.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play