publicité

Le foundi condamné à 2 mois avec sursis pour des circoncisions à l’Opinel

C’est une première en France, un foundi vient d’être condamné à deux mois de prison avec sursis pour quatre circoncisions ratées. Abdou H avait opéré ses opérations avec son Opinel.

© cc-by stockmonkeys.com
© cc-by stockmonkeys.com
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
En première instance, Abdou H. avait été condamné à 1000 euros d’amende. Une sanction pécuniaire limitée, pour des faits qualifiés d’une extrême gravité par l’accusation.
Un jugement dont le prévenu a fait appel.
Les magistrats viennent de rendre leur décision ce jeudi 26 Mars 2015. Ils ont condamné Abdou H. à 2 mois de prison avec sursis et insisté sur le fait que de telles pratiques étaient inacceptables.
 
En décembre 2012, l’accusé (Ndlr : foundi reconnu) est chargé de circoncrire quatre enfants âgés de 4, 5, 7 et 11 ans. Pour trancher les prépuces, l’homme, aujourd’hui âgé de 56 ans, dispose de son Opinel. Un couteau qui va effrayer le responsable d’une mosquée comorienne qui s’écrit devant les gendarmes : « J’espère que ce n’est pas avec ce couteau que l’on a procédé à la circoncision… Cela relève de l’obscurantisme ». Il est aidé dans sa tâche par trois hommes qui sont chargés de maintenir les enfants.
 
Du désinfectant et un pansement ne suffiront pas à stopper deux hémorragies dont sont victimes les enfants. Le père des garçons est contraint de se rendre aux urgences de l’hôpital de Saint-Pierre où le médecin  signale les faits à la justice.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play