publicité

La commission nationale rejette les comptes de campagne de Sandra Sinimalé et de Patrick Dorla

La conseillère départementale a été élue en Mars dernier sur le canton de Saint-Paul 2. Elle avait obtenue 58,42% des suffrages au deuxième tour mais ce rejet, de ses comptes de campagne, pourrait avoir des conséquences sur son avenir, et celui de son binôme, au Département.

© Réunion 1ère
© Réunion 1ère
  • Sophie Person
  • Publié le , mis à jour le
Actuellement 4ème vice-présidente au Département, Sandra Sinimalé va devoir se défendre, devant le tribunal administratif, face au rejet de ses comptes de campagne. La saisine du TA est en effet automatique après un rejet des comptes. Le tribunal suit en général l'avis de la commission. Et il peut aussi prononcer une peine d'inéligibilité à l'encontre du candidat élu. Tout dépend de la gravité des faits qui ont entraîné le rejet des comptes. En ce qui concerne Sandra Sinimalé, il s'agirait d'un dépassement du plafond des dépenses autorisées. Par ailleurs avec le nouveau mode de scrutin par binôme, Patrick Dorla qui était candidat avec Sandra Sinimalé est lui aussi concerné par ce rejet des comptes de campagne.

Au second tour des élections départementales, le 30 Mars 2015, le binôme Sandra Sinimalé - PatrickDorla avait obtenu 58,42 % des suffrages exprimés sur le canton 18 de Saint-Paul 2 face au duo Pascaline Chereau-Nemazine - Yolain Olivate  soutenu par Huguette Bello.

 

Sur le même thème

publicité
ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play