publicité

Le chou importé d’Afrique du Sud concurrence le chou local

Les producteurs de La Réunion sont obligés de détruire leurs choux sur pied faute de pouvoir les vendre.

© Reunion1ere
© Reunion1ere
  • Par Gilbert Hoair
  • Publié le
Le président de la CGPER Jean-Yves Minatchy est en colère : « Aujourd’hui les agriculteurs réunionnais sont obligés de broyer leurs productions de choux dans les champs. 300 tonnes ont été broyées cette semaine, 500 tonnes seront broyées la semaine prochaine. Où va t’on comme çà ? » demande t’il.
Il s’adresse aux candidats en campagne pour les régionales et leur demande de prendre position contre l’importation des fruits et légumes des pays voisins.
Les producteurs de choux n’arrivent pas à vendre leurs choux tout simplement parce que Les choux importés d’Afrique du Sud sont sur tous les marchés de l’île et dans les grandes surfaces.
Il faudra attendre l’écoulement du stock importé avant de retrouver du chou local sur les étals.
 
En images avec Isabelle Allane et Laurent Pirotte.

En interview 
  • Laurent, agriculteur au Tampon
  • Jean-Yves Minatchy, président de la CGPER
Le chou importé d’Afrique du Sud concurrence le chou local



Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play