publicité

Lutte contre les braconniers : les services de protection de la nature se coordonnent

La lutte contre le braconnage va s’intensifier en cette fin d'année 2015. Tous les services préfectoraux sont invités à collaborer pour limiter l'incidence de l'action des braconniers sur l'environnement. Avec les fêtes, le nombre de braconniers augmentent…

© Réserve naturelle marine La Réunion
© Réserve naturelle marine La Réunion
  • Réunion 1ère
  • Publié le
Communiqué de la préfecture de La Réunion 

La protection de la riche et fragile biodiversité réunionnaise animale et végétale se décline tout au long de l'année sous forme d'actions de sensibilisation, qu'elles soient pédagogiques ou de contrôle. A cet effet, un plan de contrôle inter-service associe l’État et ses opérateurs dans des missions de police de l'eau et de la nature, sous l'égide du préfet et animé par la Direction de l'environnement, de l'aménagement et du logement
(DEAL) de La Réunion.

Onze services sur le pied de guerre

Au total, ce sont une douzaine de services et établissements qui sont associés à cet effort de préservation des milieux et de leurs espèces les plus emblématiques, dont en particulier DEAL, Direction de l'alimentation, de l'agriculture et de la Forêt (DAAF),
Gendarmerie nationale, Douane, Direction de la mer Sud océan Indien (DMSOI), Agence de santé océan Indien (ARS-OI), Brigade de la nature de l'océan Indien (BNOI), Office nationale des forêts (ONF), Parc national de La Réunion (PNR), Réserve nationale marine de La Réunion (RNMR).
La période des fêtes de fin d'année est hélas propice à une recrudescence des actes de braconnage, de dégradation des milieux et de commercialisation illégale. Aussi, le préfet
Dominique SORAIN a demandé, en relation avec les autorités judiciaires, à ce que les contrôles administratifs sur le terrain soient intensifiés durant cette période afin de protéger la flore et la faune locale ainsi que les consommateurs, producteurs (qu'ils soient planteurs ou éleveurs) ainsi que les titulaires de cartes de chasse et de pêche.

Protéger la langouste, le palmiste, les anguilles, le tangue...

Grâce à la forte mobilisation conjointe de ces services, des contrôles quotidiens, de jour comme de nuit, tant en milieu campagnard ou forestier qu'en mer, permettent la préservation d'espèces aussi variées que le palmiste, la langouste, le tangue, les anguilles ou le faham et d'éviter des dégâts irrémédiables au milieu naturel.
Les résultats de ces actions de contrôle feront l'objet régulièrement d'informations portées à la connaissance du public. Ainsi encore la nuit dernière un braconnier a été intercepté par ces équipes.
Ce sont plusieurs dizaines d'agents des différents services concernés qui oeuvrent chaque jour à la protection du bien commun des Réunionnais.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play