publicité

Les fortes pluies du Nouvel An ont anéanti les productions légumières de plein champ

Les prix des tomates, des salades des chouchous et les brèdes vont augmenter.

© Réunion1ere
© Réunion1ere
  • Par Gilbert Hoair
  • Publié le
Ce n’était pas un cyclone, mais les dégâts dans les champs sont importants. Les productions sous serres ont bien tenu.
Le vent a soufflé, sans atteindre le niveau cyclonique.
Ce sont surtout les productions de plein champ qui ont subi le contrecoup de l’épisode pluvieux.
Les légumes ont été abîmés et ne sont plus présentables à la vente.
Les légumes devenant rares, les prix vont augmenter.

En images avec Steve-Henry Peeters

Les légumes abimés par les fortes pluies


Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play