publicité
Élections 2017
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

Villeurbanne : Ludovic Mithra reconnait avoir tué Ingrid Gonfo de 120 coups de couteau

Ludovic Mithra, 23 ans, a été écroué, lundi en fin de journée à Lyon pour le meurtre d’Ingrid Gonfo, sa compagne âgée de 22 ans. En garde à vue, le Réunionnais, installé depuis un an dans la région avec sa compagne (Ndlr : également Réunionnaise), est passé aux aveux.

© France 3 Rhône-Alpes
© France 3 Rhône-Alpes
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le
L’enquête des policiers de Villeurbanne a permis d’élucider rapidement le meurtre d’Ingrid Gonfo. Le corps sans vie de la Réunionnaise âgée de 22 ans, originaire de Sainte-Marie, a été retrouvé ce vendredi 8 Janvier 2016 en fin de journée, derrière le square Ferréol à Villeurbanne.
 
Quelques heures plus tard, Ludovic Mithra, 23 ans, Réunionnais originaire de Saint-Denis et compagnon de la victime, se présente au commissariat de Villeurbanne pour signaler la disparition inquiétante de sa concubine. Immédiatement, les inspecteurs s’interrogent sur les motivations du plaignant dont le récit est incohérent.
 
120 coups de couteau
 
Avant de le placer en garde à vue, les policiers inspectent le logement du couple. Sur place, ils trouvent des traces de sang mal nettoyées.
L’autopsie de la victime démontre qu’elle a été massacrée. Le médecin légiste relève 120 coups de couteau et un nombre incalculable d’ecchymoses. Un acharnement qui correspond à un crime « passionnel ». Les policiers ont d’ailleurs remarqué depuis le début que Ludovic Mithra (Ndlr : ex-champion local de kick-boxing) présente de nombreuses plaies aux mains.
 
30 ans de réclusion
 
Au fil des heures, l’apprenti boulanger-pâtissier craque et avoue le meurtre de sa concubine. Le couple avait posé ses valises à Villeurbanne depuis un an. Ils s’étaient rencontrés, il y a trois ans à La Réunion. Personne ne pouvait imaginer que cette liaison se terminerait d’une manière si tragique.     
Ludovic Mithra a été mis en examen pour meurtre, ce lundi 11 Janvier 2016 en fin de journée, avant d’être placé en détention provisoire.
A l’issue de l’instruction, il sera jugé par la cour d’assises. Il encourt 30 ans de réclusion criminelle.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play

Votre avis nous intéresse !

Votre site 1ère se modernise, nous aimerions savoir ce que vous en pensez.
Cela ne prendra pas plus de deux minutes.

Donnez votre avis