publicité

Carole sauvagement agressée le 11 janvier dernier a participé à la marche blanche contre les violences faites aux femmes au Port

Une manifestation à la mémoire des deux femmes sauvagement assassinées : Géraldine Nauche et  Ingrid Gonfo.

© Reunion1ere
© Reunion1ere
  • Par Gilbert Hoair
  • Publié le
C’est devant le cabinet du docteur Bellon, rue de Brest où elle travaille comme secrétaire, que Carole avait été agressée le 11 janvier dernier. Karl Bellon s’est déclaré impressionné par la violence de l’agression « c’était une tentative de meurtre » dit-il.  
C’est le pharmacien voisin qui intervenu pour soustraire Carole des coups de son agresseur.
 
Les deux Réunionnaises, Géraldine et Ingrid, n’ont pas eu cette chance.
Géraldine Nauche a été égorgé par son conjoint un soir sur un parking d’un super marché à Sainte-Marie.
Ingrid Gonfo a perdu la vie à 23 ans sous les 120 coups de couteau de son compagnon à Villeubane

Revoir la société

Ce samedi lors de la marche blanche une des manifestantes a déclaré « il faut tout revoir, l’éducation, la société… il faut tenir nos enfants par la main ».
Dans le défilé, les représentants de l’UFR, du CEVIF, du syndicat des pharmaciens, le maire de la commune.
Les pompiers du Port qui sont souvent les premiers à intervenir sur les lieux des drames, ont également participé à la marche blanche pour affirmer leur solidarité.
 
En images avec Michelle Ozoux

La marche blanche contre les violences faites aux femmes

 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play